3 conseils pour préparer un voyage à vélo

voyage à vélo

Désir d’autonomie, défi sportif, envie de rencontrer l’habitant ou volonté de voyager vert ou moins cher : de nombreuses raisons peuvent vous pousser à opter pour le cyclotourisme. Loin d’être uniquement réservée aux athlètes, cette façon de voyager connaît un succès grandissant. L’offre dédiée aux cyclotouristes, qui sont toujours plus nombreux à partir en solo, en couple, entre amis ou en famille, se développe. Mais que vous partiez le temps d’un week-end ou pour plusieurs mois, un voyage à vélo ne s’improvise pas. Avant de partir à l’aventure sur les routes du monde, découvrez nos 3 conseils.

1. Bien s’équiper

Le choix du vélo dépend de l’usage que vous souhaitez en faire : vous ne partirez sans doute pas en tour du monde avec le vélo que vous avez utilisé lors de votre week-end aux Pays-Bas… S’il existe de nombreux différents types de vélos, il est préférable de miser sur la simplicité, la solidité et le confort. De nombreux cyclotouristes optent pour le VTT (Vélo tout terrain) ou le VTC (Vélo tout chemin). Veillez à ce que le vélo choisi soit équipé de garde-boue et d’un porte-bagages et assurez-vous que la selle soit confortable.

Selon la durée de votre voyage à vélo, il sera nécessaire de vous munir d’un nombre plus ou moins important d’accessoires et d’outillage. Emportez dans tous les cas :

  • un petit nécessaire de réparation en cas de crevaison (colle, rustines, chambres à air, pompe…),
  • des sacoches,
  • un éclairage avant et arrière,
  • un casque,
  • des lunettes pour cycliste,
  • un antivol.

Pour un long voyage, prévoyez davantage d’équipement : pneus, démonte-pneus, rayons, dérive-chaîne, patins de frein, câbles de frein, jeux de clés (Allen, plates, à rayon), tournevis, graisse et huile… Attention toutefois à ne pas trop vous encombrer !

2. Bien préparer son itinéraire à vélo

Pour préparer votre périple à vélo, constituez des étapes en prenant notamment en compte votre niveau d’expérience du cyclisme. Inutile de prévoir dès le début des étapes de 100 km par jour si vous êtes encore débutant : dans un premier temps, une moyenne de 50 km par jour semble raisonnable. Si vous êtes plus expérimenté, vous pouvez envisager de parcourir 100 à 150 km par jour. N’oubliez pas de vous accorder régulièrement 1 ou 2 jours de repos pour récupérer ! La rapidité de votre progression dépendra dans tous les cas de vos objectifs (visite de nombreux lieux, dépassement de soi…) ainsi que de l’état des routes, des dénivelés et… des imprévus ! Pensez à vous munir de cartes routières et téléchargez éventuellement quelques applications mobiles pour cyclistes.

Les réseaux de pistes cyclables sont très développés dans certaines régions du monde et quasi inexistants dans d’autres. Si la pratique du vélo fait partie intégrante de la culture de pays comme le Danemark ou les Pays-Bas, les voies cyclables se multiplient aussi dans de nombreux autres pays Européens. On compte actuellement 14 routes EuroVelo (European Cycle Route Network) en Europe. Elles permettent de traverser un grand nombre de pays. Hors Europe, certains réseaux et parcours cyclables sont particulièrement réputés. Par exemple :

  • l’USBRS (US Biclycle Route System), aux USA,
  • La Route verte, au Québec,
  • le Munda Biddi Trail, en Australie,
  • Nga Haerenga, en Nouvelle-Zélande,
  • le Great Allengheny Passage, aux USA,
  • la Carretera Austral, Chili.

Si vous ne souhaitez pas passer trop de temps à organiser votre voyage à vélo, optez pour un circuit clé en mains : de plus en plus d’agences de voyages se spécialisent en effet dans les séjours itinérants à vélo.

3. Penser à sa santé et à sa sécurité

Pour votre premier voyage à vélo, vous avez tracé votre itinéraire Paris-Copenhague… Avant de partir, assurez-vous d’être en bonne forme physique et prévoyez quelques « trajets d’entraînement ». Si vous ne serez sans doute pas à l’abri des courbatures et irritations, vous serez mieux préparé à l’effort. Vos sacoches devront toujours contenir :

  • une trousse à pharmacie,
  • de la crème solaire,
  • des vêtements adaptés (étanchéité, haute visibilité…).

Sur la route, les cyclistes sont tenus de respecter un certain nombre de règles. Attention, il faudra redoubler de vigilance dans les pays où le code de la route est une notion relative…

La souscription d’une assurance vélo demeure facultative mais vous protègera efficacement en cas de vol. En revanche, pas question de faire l’impasse sur l’assurance internationale, indispensable en cas de pépin de santé ou d’accident à l’étranger.

Parés ? Prêt, feu, pédalez !

Pour en savoir plus sur l’organisation d’un voyage à vélo :

Découvrez les grandes pistes cyclables européennes sur le site EuroVelo.

Calculez votre itinéraire à vélo sur Geovelo.fr.

Date de publication : 1 aoû 2014

Autres articles sur le sujet

L’assurance voyage pour conduire à l’étranger
Conseils pour voyager en avion avec un bébé
Les produits autorisés dans son bagage à main dans l’avion
Rouler à l’étranger : tour du monde des règles de circulation
Comment bien choisir son billet d’avion tour du monde ?
Comment se faire surclasser en avion ?
Voyager avec des enfants : ce qu'il faut savoir pour voyager sereinement
Vols multi destinations : solution économique pour les billets d’avion avec plusieurs étapes
Comment trouver un voyage dernière minute au meilleur prix ?
Les principales causes de retard des avions
La liste noire des compagnies aériennes à éviter
Le classement des 10 meilleures compagnies aériennes
Eviter la perte de bagages quand on prend l’avion