Année de césure à l’étranger : comment ça marche ?

année de césure

Alors que dans certains pays, l’année de césure constitue un quasi passage obligé pour bon nombre d’étudiants, en France, ce dispositif était jusqu’à présent un peu moins populaire (hormis dans les écoles de commerce). Depuis la rentrée 2015, les étudiants français peuvent opter sereinement pour une année de césure à l’étranger, sans risquer d’être pénalisé: un cadre juridique a en effet été instauré. Découvrez les modalités de ce « break » enrichissant !

L’année de césure, pour quoi faire ?

Difficile de se lancer dans la création d’entreprise ou de partir en mission humanitaire tout en suivant assidument des cours… L’année de césure permet justement de suspendre temporairement ses études afin de mener à bien un projet personnel ou d’obtenir une expérience professionnelle, soit en France, soit à l’étranger. De nombreuses possibilités s’offrent à vous :

  • effectuer un stage, trouver un job ou encore partir en VIE,
  • suivre une formation différente de la formation dans laquelle vous êtes inscrit,
  • opter pour le volontariat (Service Civique, Service Volontaire Européen…),
  • découvrir l’aventure de l’entreprenariat.

Bien préparée, cette année en dehors des bancs de la fac ou de l’école s’avère particulièrement bénéfique : acquisition d’une expérience professionnelle, apprentissage d’une langue étrangère, découverte culturelle…

Les modalités de l’année de césure

Une période de césure ne dure pas nécessairement une année entière : il vous est possible de partir pour une durée comprise entre 6 mois et 1 an, dès la première année de cursus. Il est toutefois nécessaire de faire débuter la césure en même temps qu’un semestre d’étude.

Comment partir ?
L’année de césure ne peut vous être imposée, autrement dit, elle ne peut pas constituer une condition d’obtention de votre diplôme. Si vous souhaitez partir, adressez une lettre de motivation au chef d’établissement en détaillant les modalités de réalisation de votre projet. En cas de refus, l’établissement devra justifier sa décision.

Quel contrat ?
Désormais, votre réinsertion au sein de votre établissement universitaire à l’issue de votre période de césure est garantie ! Avant votre départ, vous signerez un accord avec votre établissement : vous serez ainsi certain de retrouver votre place.

Quel statut ?
Durant votre année de césure, vous demeurez étudiant. Vous devrez donc être inscrit dans votre établissement. En revanche, vous serez partiellement ou totalement exonéré des frais d’inscription, selon que l’établissement a mis ou non en place un dispositif d’accompagnement pédagogique durant votre césure. Dans certains cas, le droit à la bourse pourra être maintenu.

Quelle assurance maladie à l’étranger ?
Il vous faudra souscrire une assurance internationale afin d’obtenir au moins la prise en charge de vos frais médicaux à l’étranger et une assistance rapatriement. Selon votre pays d’expatriation, d’autres garanties pourraient vous intéresser telles que la responsabilité civile et l’assurance bagages.

Pour en savoir plus sur l’année de césure :

Accédez à la circulaire relative à la mise en œuvre d’une période de césure.

Date de publication : 25 sep 2015

Autres articles sur le sujet

Décrocher un stage aux USA
Les bourses de stage à l’étranger
Stages en Europe : le programme Eurodyssée
Quel visa J-1 choisir  pour un job ou stage aux USA?
Comment venir en France pour effectuer un stage?
Partir en séjour linguistique
Chercher un stage à l’étranger