Bien préparer son déménagement à l'international

Karen Money, Manager de Misterdemenagement.com, vous apporte ses conseils pour préparer et réussir votre déménagement à l’étranger.

Un déménagement à l’international se prépare au minimum deux à trois mois avant le départ.
La première étape consiste à choisir son déménageur international. Pour cela, n’hésitez pas à demander plusieurs devis afin de comparer les tarifs mais aussi les prestations.

Afin d’établir un devis sérieux, le déménageur doit obligatoirement effectuer une visite technique à votre domicile. Cette visite est pratiquée par un technicien qui sera ensuite votre interlocuteur unique. Elle permet de calculer le volume et de faire le choix des objets et du mobilier à transporter.

Il est conseillé de ne pas emporter les meubles en kit n’ayant pas une grande valeur, qui se révèlent souvent impossibles à remonter sur place. De même, privilégiez les

Karen

biens à forte « valeur sentimentale » :
si vous devez choisir entre votre album de photos et votre vélo, nous vous conseillons ainsi de choisir le premier !
Le technicien va aussi déterminer les objets fragiles, comme les miroirs, qui nécessitent un emballage spécifique dans des caisses en bois. Pensez à vérifier que le devis soit clair et complet. Il doit inclure les taxes, les frais de douanes, l’assurance. En clair, tout doit être compris et le déménageur doit prendre en charge l’emballage et les fournitures utilisées (scotch, cartons triple cannelure, caisses…).

Le déménagement international requiert un savoir-faire spécifique, le déménageur devant maîtriser l'organisation d'une opération où interviennent différents opérateurs : transitaire et correspondant à l’étranger. De plus, il doit connaître les particularités locales du pays de destination et prendre en charge l’ensemble des formalités douanières. Votre choix doit donc porter sur un professionnel ayant l’habitude de faire du déménagement à l’international. La certification FAIM (FIDI Accredited International Movers) délivrée par la FIDI (Fédération Internationale des Déménageurs Internationaux) garantit la compétence technique et le sérieux du déménageur.

Pour des raisons de coûts, le transport par bateau est privilégié à l’avion qui n’est que très rarement utilisé. Les délais d'acheminement sont variables et peuvent être très longs. Ainsi, il faut compter un mois et demi pour un déménagement depuis la France vers l'Asie, quatre semaines à destination des États-Unis et huit semaines pour l'Australie. Quant au prix, sachez qu’un déménagement par voie maritime de 30 m3 de mobilier et d'effets personnels (équivalent d'un appartement de 3/4 pièces) revient environ à 7 000 € pour New York et 8 500 € pour Tokyo.

Compte tenu de ces coûts, les jeunes qui ont des budgets limités ont tendance à organiser eux-même leur déménagement en choisissant de n’emporter que le strict minimum : vêtements, livres et petits effets personnels. Ils louent ensuite un appartement meublé et se ré-équipent sur place.
Pour les cadres expatriés, le déménagement est généralement pris en charge par l’employeur, cette prestation est incluse dans le « package de l’expatriation ». Dans ce cas, l’expatrié déménage l’ensemble de son domicile. Généralement, seul l’électroménager n’est pas emporté pour des questions de volume et de normes électriques.
 
Enfin, sachez que vous pourrez plus facilement négocier le tarif si vous déménagez pendant des périodes creuses pour les déménageurs, c’est-à-dire en dehors des mois d’été et de la fin de l’année.

Karen Money
Misterdemenagement.com

Comment trouver un déménageur compétent à l'international ?

Le site de l'Association Française des Déménageurs Internationaux vous propose la liste des déménageurs conformes au référentiel de certification FAIM (Fidi Accreditated International Mover) mis en place par la FIDI : http://www.fidi-france.com/membres

Le label FAIM vous garantit un même niveau de qualité dans toutes les phases du déménagement, partout dans le monde.

Date de publication : 2 mai 2012

Autres articles sur le sujet

Mobilité internationale : comment bien négocier son départ ?
Travail à l’étranger : quelles incidences sur votre retraite ?
Fiscalité : quels points de vigilance en cas d'expatriation ?
Expatriés : quelles assurances résilier avant votre départ ?
Seniors expatriés : comment toucher votre retraite à l’étranger ?
Transporter ses effets personnels à l'étranger : comment faire ?
Impôts payés à l’étranger : comment obtenir un remboursement de taxes ?
Retraite à l’étranger : les meilleures destinations
Décrocher la résidence permanente au Canada via Entrée express
Suivre son conjoint à l’étranger : la démission légitime
Scolarité des enfants à l’étranger
Le recours à une agence de relocation vu par un expat à Londres
Les établissements scolaires français à l’étranger en 4 questions
Longs voyages : 3 façons de quitter son job sans démissionner
Résidence permanente en Australie : comment l’obtenir ?
Stocker ses biens pendant son séjour à l’étranger : mode d’emploi
Entreposer ses affaires : le stockage mobile vu par un expat
Les services de relocation en 4 questions
5 conseils pour ouvrir un compte bancaire à l’étranger
S’établir au Québec grâce au Programme de l’Expérience Québécoise (PEQ)
10 idées de jobs pour les globe-trotters
3 façons de décrocher une carte verte américaine
Travailler au Canada : décrochez votre permis de travail !
Faire légaliser des documents
Classement des villes les plus chères pour les expatriés
Expatriation : choisir un pays où il fait bon vivre
Expatriés français : quelles destinations, quels profils ?
La fiscalité des expatriés
Check list de l'expatriation