Canada : les conseils de Julia & Adrien pour faire le tour du poteau

Tour du poteau

Voilà déjà plusieurs mois que Julia et Adrien sont partis au Canada et partagent leur expérience via leur blog Onceuponatrip.fr. Si Julia a eu la chance de décrocher un Visa Vacances-Travail, Adrien, lui, n’avait pas pu obtenir ce précieux sésame avant de partir. Entré sur le territoire canadien en tant que touriste, Adrien devait donc prévoir un changement de statut pour pouvoir prolonger son séjour. Pour valider le permis de travail d’Adrien, le jeune couple a fait « le tour du poteau ». Le principe ? Sortir du Canada en se rendant aux USA et immédiatement faire demi-tour pour entrer à nouveau sur le sol canadien afin de valider le nouveau permis. Julia et Adrien nous ont livré leurs conseils pour réussir cette formalité parfois délicate.

S'assurer que sa situation permette l'ouverture d'un visa de conjoint de fait

Il est possible de faire le tour du poteau pour valider différents types de permis (PVT, Jeune professionnel…). Parce qu’ils sont partis au Canada en couple, Julia et Adrien ont pu miser sur leur situation de conjoints de fait pour permettre à Adrien d’obtenir un permis de travail. Il existe toutefois plusieurs conditions à respecter. Pour que le conjoint ne disposant pas encore d’un permis de travail puisse en obtenir un, le conjoint occupant un emploi doit :

  • être autorisé à travailler au Canada,
  • occuper un emploi de niveau de compétence 0, A ou N selon la Classification nationale des professions (CNP).

Avoir tous les documents nécessaires (voire plus) en sa possession

Pour mettre toutes les chances de son côté, mieux vaut arriver au poste frontalier avec un maximum de documents permettant de justifier sa situation. Julia et Adrien devaient notamment être en mesure de prouver qu’ils sont bel et bien conjoints de fait. Au Canada, l’union de fait est reconnue à partir du moment où un couple vit ensemble depuis au moins 12 mois, sans interruption. Différents documents permettent d’attester de la réalité de l’union : factures d’électricité ou de téléphone et reçus de location aux 2 noms, relevés de comptes bancaires communs, preuves d’achats en commun… Julia s’est également munie de justificatifs d’emploi : contrat de travail, bulletins de salaire, fiche de poste, attestation d’emploi… Préparez soigneusement votre tour du poteau !

Bien choisir son poste frontière

Il n’est pas possible de valider un permis de travail à n’importe quel poste de frontière. Il faut en effet se rendre dans un poste disposant d’un bureau d’immigration. De nombreux français temporairement installés à Montréal choisissent de se rendre au poste de Saint-Bernard-de-Lacolle. Celui-ci étant particulièrement prisé, il peut s’avérer judicieux de réaliser son tour du poteau en passant par un autre poste frontière.

Prévoir une bonne demi-journée

Pour faire le tour du poteau, il faut parfois s’armer de patience. Vous serez amené à répondre aux questions de l’agent, présenter vos justificatifs et attendre pendant qu’il effectue des vérifications. Dans certains cas, les agents d’immigration pourront vous faire patienter longuement.

Dernier conseil de Julia et Adrien : on n’oublie pas d’afficher son plus beau sourire !

Pour suivre les aventures de Julia & Adrien :

Rendez-vous sur leur blog Onceuponatrip.fr ainsi que sur leur page Facebook.

Date de publication : 23 mar 2015

Autres articles sur le sujet

Voyager au Canada : l’autorisation de voyage électronique
Obtenir un visa pour la Chine
Obtenir un visa pour les Émirats Arabes Unis
Assurance cartes bancaires Visa et Mastercard : les limites à l’étranger
La Carte Européenne d'Assurance Maladie
Permis de conduire international
Voyage aux États-Unis : l’autorisation ESTA
Obtenir un visa pour la Russie
Obtenir un visa pour l’Algérie
Les bons réflexes avant le départ : les formalités indispensables
Visas pour partir à l'étranger