Comment venir en France pour effectuer un stage?

stage en France

Votre cursus ou formation prévoit un stage en entreprise ? Pour obtenir une expérience professionnelle internationale, vous avez décidé d’effectuer votre stage en France. Après une période de recherche et de prospection intensive, vous voilà sur le point de signer votre convention de stage ! Si vous n’êtes pas ressortissant d’un pays de l’Union Européenne, vous serez certainement amené à effectuer des démarches supplémentaires pour obtenir un visa. Pour savoir quelles procédures vous concernent, deux éléments à prendre en compte : la durée de votre stage et votre nationalité. Mode d’emploi pour venir faire un stage en France.

Effectuer un stage de moins de trois mois

Vous venez de décocher un stage de deux mois ? Vous devrez solliciter un visa de court séjour ou visa Schengen, sauf si vous êtes originaire d’un pays exempté de visa. Pour effectuer la demande visa, il faudra généralement s’adresser directement au consulat français de votre lieu de résidence. Dans certains pays (en Tunisie par exemple), il sera toutefois nécessaire de passer au préalable par la procédure Campus France.

Les pièces à fournir pour l’obtention du visa Schengen

La liste des documents exigés est susceptible de varier selon le pays et le consulat. Vous devrez a minima présenter les pièces suivantes :

  • un formulaire de demande de visa,
  • un passeport ayant encore un minimum de 3 mois de validité après la fin du séjour prévu en France,
  • 2 photos d’identité,
  • une attestation assurance santé et rapatriement spéciale visa Schengen valable pour toute la durée du séjour,
  • votre convention de stage signée par les différentes parties,
  • un justificatif d’hébergement (attestation d’accueil, réservation d’hôtel…),
  • des justificatifs de ressources,
  • le paiement des frais de visa.

Dans certains cas, on pourra vous demander en plus un ou plusieurs des documents suivants : réservation des billets d’avion aller/retour, attestation d’inscription scolaire/universitaire, copie des derniers diplômes obtenus, attestation d’inscription et d’entretien Campus France, lettre de motivation, lettre d’engagement au retour… Renseignez-vous bien avant de déposer votre dossier !

Les stages d’une durée supérieure à trois mois

Votre formation professionnelle ou votre stage en France va durer plus de trois mois ? Il sera alors nécessaire de demander un visa de long séjour (VLS-TS) mention « stagiaire », sauf si vous êtes ressortissant d’un pays membre de l’Espace Économique Européen (EEE). Vous devrez le plus souvent commencer par suivre la procédure Campus France avant de pouvoir solliciter un visa. Dans certains pays, notamment dans ceux qui ne disposent pas d’espace Campus France, vous pourrez vous adresser directement au consulat.

Par exemple
Vous êtes marocain, tunisien, brésilien ou un citoyen des États-Unis ? Avant d’engager les démarches consulaires, vous devrez suivre la procédure Campus France.
Vous êtes un ressortissant australien ou néo-zélandais? Constituez votre dossier et déposez-le directement au consulat français.

Les pièces à fournir pour l’obtention du VLS-TS mention « stagiaire

La liste des documents exigés est susceptible de varier légèrement selon le pays. On vous demandera systématiquement de fournir :

  • un formulaire de demande de visa,
  • un passeport ayant encore un minimum de 3 mois de validité après la fin du séjour prévu en France et comportant au moins 2 pages vierges,
  • 2 photos d’identité,
  • votre convention de stage signée par les différentes parties et visée par la DIRECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi),
  • un justificatif d’hébergement pendant la durée du stage (réservation d’hôtel, hébergement fourni par l’entreprise d’accueil, contrat de location…),
  • des justificatifs de ressources (615 € par mois si vous effectuez un stage en entreprise dans le cadre de votre cursus ou montant mensuel du salaire minimum français si vous êtes en formation professionnelle continue),
  • paiement des frais de visa.

Les autres documents fréquemment requis par les consulats sont : l’attestation d’inscription et d’entretien Campus France, l’attestation d’inscription scolaire/universitaire, la copie du dernier diplôme obtenu, un justificatif de domicile…

Du projet de stage à l’arrivée en France : récapitulatif des étapes

Difficile parfois de s’y retrouver dans toutes ces formalités… Pour éviter de perdre du temps en effectuant des allers-retours entre diverses administrations, respectez les étapes ci-dessous.

  1. Vous effectuez vos recherches de stage.
  2. Votre candidature est retenue ! L’entreprise d’accueil en France envoie la convention de stage à la DIRRECTE au moins deux mois avant le début du stage.
  3. Si la DIRRECTE accepte la demande, vous recevez alors votre convention de stage visée.
  4. Vous procédez à l’inscription Campus France, à la constitution du dossier et passez un entretien (pour les nationalités concernées uniquement).
  5. Vous déposez votre dossier de demande de visa de long séjour mention « stagiaire » au consulat.
  6. Votre demande de visa est acceptée ! Vous pouvez débuter votre stage en France. À votre arrivée, faites valider votre visa auprès de l’OFFI (Office Français de l’Immigration et de l’Intégration).

Pour en savoir plus sur les formalités pour venir faire un stage en France :

Rendez-vous sur le site Campus France ainsi que sur le site pour la promotion de l’Immigration professionnelle.

Date de publication : 18 déc 2013

Autres articles sur le sujet

Décrocher un stage aux USA
Les bourses de stage à l’étranger
Année de césure à l’étranger : comment ça marche ?
Stages en Europe : le programme Eurodyssée
Quel visa J-1 choisir  pour un job ou stage aux USA?
Partir en séjour linguistique
Chercher un stage à l’étranger