Concilier sport & études aux États-Unis : rencontre avec le fondateur de Frenchy Associate

Sport études États-Unis

Il rêvait de devenir sportif de haut niveau sans pour autant négliger ses études supérieures. En partant aux États-Unis, Arthur Framery a su faire de ce rêve une réalité. Aujourd’hui joueur de basket professionnel et entrepreneur, il revient sur la création de Frenchy Associate. Son leitmotiv ? Permettre aux jeunes de conjuguer sport, études et expérience internationale !

Comment est née Frenchy Associate ?

Frenchy Associate c’est avant tout 3 concepts. D’abord il y a le Frenchy US CAMP que j’ai lancé en 2013 pour la première fois dans ma ville natale à Igny (91). Je venais de rentrer des États-Unis et j’avais déjà parlé avec certains de mes coéquipiers de ce concept : allier le basket et apprentissage de l’anglais, comme cela a été le cas pour moi. En effet sans le basket, pas sûr que j’aurais eu l’opportunité d’être bilingue.

Juillet 2013 donc, j’organise un stage de basket-ball d’une semaine pour les jeunes de ma ville avec des coach et certains de mes anciens coéquipiers. Ce sont 45 enfants qui sont venus s’entraîner et qui ont reçu un entraînement par des professionnels entièrement en anglais. L’année suivante, nous réunissons 90 enfants dont 43 de l’année précédente. Aujourd’hui nous avons 11 camps qui ont lieu l’été à travers toute la France.

 




Lors du Frenchy US CAMP 2015

Depuis cette année, l'entreprise Frenchy devient un intervenant dans les écoles primaires. Chaque intervention, dans une association ou une école, est placée sous le signe de l’entraide, la valorisation et le dépassement de soi. La rencontre avec  des intervenants anglophones (tous professionnels du ballon orange) est une expérience enrichissante pour les élèves. Un objectif : apprendre aux enfants l’envie de s’instruire par le sport, tout en s'ouvrant sur le monde. Il s’agit donc d’interventions pédagogiques autour du sport, de l'anglais et de la culture avec les ateliers danse animés par la dernière recrue : Vanessa Soné (danseuse de Black M).

Parallèlement à tout ceci, il y a Frenchy ADVISES. Nous envoyons des jeunes sportifs qui souhaitent concilier carrière professionnelle et scolarité, aux États-Unis. En effet, aux USA, il est beaucoup plus facile d’allier les deux. En France, l’une des deux activités empiète généralement sur l’autre. Aux États-Unis, les programmes sont vraiment faits pour que l’on puisse combiner les deux, c’est ancré dans la culture universitaire américaine.

Comment as-tu eu l’idée de lancer Frenchy ADVISES ?

Cette idée m’est venue car j’ai été client d’une agence qui permettait à des étudiants de prendre part à ce type de programme. C’est avec l’aide de cette agence que je suis parti aux États-Unis pratiquer mon sport favori tout en étudiant. J’ai clairement vu que c’était un concept à améliorer. J’aurais voulu qu’il y ait plus de suivi sur place. Alors j’ai créé Frenchy ADVISES dans le but de développer ce concept mais en y ajoutant une partie plus humaine avec un suivi de l’ensemble des joueurs sur place. L’idée était également de proposer des tarifs plus attractifs.

Au quotidien, comment parviens-tu à concilier ton activité de sportif avec tes ambitions entrepreneuriales ?

Concilier mes deux activités s’avère certes intense mais c’est passionnant. Je ne suis pas de ces joueurs qui après l’entraînement rentrent chez eux se poser, jouer à la Play etc. Je suis quelqu’un de très actif. J’ai donc mis tout mon temps et mon énergie dans mon entreprise. Il ne faut pas oublier non plus que je ne suis pas tout seul : j’ai bien évidemment un collaborateur aux États-Unis, ce qui m’aide à concilier mes deux activités professionnelles.

Tes conseils aux jeunes Français qui souhaitent combiner études et sport de haut niveau aux États-Unis ?

  • Savoir bien s’entourer et être bien conseillé. Le jeune doit s’adresser à une personne qui est à l’écoute de son ambition sportive évidemment, mais aussi de son ambition éducative, c’est-à-dire qui lui permette de trouver une université qui lui offre le cursus scolaire voulu.
  • Tirer un maximum de cette expérience : un diplôme, un bon niveau sportif. Mais aussi ressortir riche de cette expérience humainement incroyable. On se construit un réseau international. Culturellement, c’est une énorme claque dans la figure mais ça fait du bien ! Aujourd’hui, j’ai des amis éparpillés un peu partout dans le monde, c’est génial !

 

Pour en savoir plus sur Frenchy Associate :

Rendez-vous sur le site www.frenchyassociate.com ou sur la page Facebook Frenchy Associate.

Date de publication : 21 jui 2015

Autres articles sur le sujet

Quand le coût des études à l’étranger s’envole
Études à l’étranger : choisir l’une des meilleures universités ?
Venir étudier en France : quelles démarches ?
Destinations d’études : optez pour l’une des meilleures villes étudiantes au monde !
Partir étudier au Royaume-Uni : mode d’emploi
Demander un visa pour étudier aux USA
Erasmus+, le nouveau programme de l’UE
Programmes d’échanges : quelles destinations ?
Étudier aux États-Unis ou au Canada : le programme MICEFA
Programme CREPUQ
Programme Study Abroad
Les programmes d'échanges européens
Programme ALFA
Les programmes d'échanges internationaux
Programme Erasmus
Les programmes d'échanges inter-universitaires
Programme Erasmus Mundus
Programme Comenius
Programme Leonardo da Vinci
Programme ISEP