Couchsurfing : le monde entier à portée de canapé

Arriver dans un pays étranger, frapper à la porte d’un inconnu et s’installer… sur son canapé ! C’est le principe du couchsurfing. Internet a permis le développement de cette nouvelle manière de voyager : sur des réseaux sociaux d’échange d’hospitalité, des millions de membres ouvrent gratuitement leur porte à des voyageurs à la recherche d’une solution d’hébergement. Bien plus qu’un simple moyen pour voyager pas cher partout dans le monde, le couchsurfing est un état d’esprit : canapé après canapé, vous découvrez de nouvelles cultures de façon plus directe, à travers la rencontre avec l’habitant et l’échange. Focus sur une tendance qui fait de plus en plus d’adeptes.

Un canapé chez l’habitant

Le principal atout du couchsurfing ? Allier économies et immersion culturelle grâce à un réseau de plus en plus étendu.

Voyager à prix cassé

Pour de nombreux voyageurs, dormir à l’hôtel ne comporte pas tant d’avantages : le  logement s’avère souvent onéreux, impersonnel et peu convivial. Le couchsurfing constitue une alternative de plus en plus plébiscitée à l’hébergement touristique plus « classique ». C’est sur la toile qu’on s’offre des sofas : où que l’on aille, il y a presque toujours un membre d’un réseau d’échange d’hospitalité qui est prêt à vous laisser dormir sur son canapé sans rien demander en retour. Le couchsurfing rend le voyage accessible aux tout petits budgets.

Rencontre avec l’habitant

Opter pour le couchsurfing ce n’est pas simplement faire le choix d’un voyage low cost. L’objectif est également de faire des rencontres inoubliables, de se familiariser avec une culture étrangère en partageant brièvement le quotidien d’un habitant. S’il n’existe pas, à la différence du wwoofing, d’obligation de réciprocité, la volonté d’échange est le principal gage d’un couchsurfing réussi. Partager un repas ou une recette, faire visiter une ville ou une région, raconter un voyage… autant de possibilités pour que l’expérience soit réellement enrichissante pour les deux parties.

Pour couchsurfer, un mot d’ordre : être connecté !

Avec plus de cinq millions d’inscrits, le site couchsurfing.org, fondé par l’américain Casey Fenton, est devenu le réseau de couchsurfers le plus actif. Pour espérer trouver un canapé, il faut devenir membre d’un réseau d’hospitalité.
 

Qui sont les couchsurfers ?

Ils sont jeunes et ils sont partout !

  • Plus des deux tiers des couchsurfers ont moins de trente ans.
  • On trouve des membres actifs (hôtes et surfers) du réseau Couchsurfing dans 207 pays et 97 000 villes.
  • Les USA, l’Allemagne, la France, le Canada et l’Angleterre sont les cinq pays dans lesquels on compte le plus de couchsurfers. Mais des destinations plus inattendues, telles que le Groenland, l’Île de Pâques ou la Mongolie sont également représentées.

Trouver le bon sofa

Vous voulez tenter l’aventure et trouver votre canapé au bout du monde ? Il suffit de rejoindre un réseau de couchsurfing. Dès lors, tout peut aller très vite.

Créer son profil
L’inscription est gratuite mais il est préférable d’optimiser son profil afin de susciter l’intérêt et d’inspirer confiance. L’insertion d’une photo constitue une étape incontournable. Indiquez si vous souhaitez héberger des personnes et sous quelles conditions, définissez vos centres d’intérêts, décrivez votre personnalité, précisez quels pays vous avez visité… Pour débuter, le profil fantôme est à proscrire.

Rechercher un hôte
Dublin, Sydney, Santiago… Dans la plupart des grandes villes, de très nombreux hôtes vous déplient leur canapé, vous prêtent un matelas où même une chambre d’amis. Reste à effectuer un tri avant de sélectionner les hôtes chez qui vous aimeriez rester. Avant d’envoyer une « Demande de canapé », consultez les chiffres et les témoignages. Combien de surfers l’hôte à-t-il déjà accueilli ? Quels sont les avis des personnes qui ont fait escale chez lui ? Quelles sont les conditions d’hébergement proposées ? Pour s’assurer de pouvoir se loger à la date et au lieu souhaité, contactez plusieurs membres plusieurs semaines avant le départ.

Les bonnes pratiques du couchsurfing

Pour voyager pas cher sans en faire les frais, certaines précautions sont bonnes à prendre. Il s’agit également de partir en ayant à l’esprit que loger chez l’habitant, c’est être enclin à partager.

  • Sélectionnez vos hôtes avec soin : privilégiez les membres qui ont détaillé leur profil et lisez les avis avec attention. Certains membres sont « cautionnés » : cela indique que certains couchsurfers leur font particulièrement confiance.
  • Dans trois semaines, vous passerez quatre nuits à Dublin sur le clic-clac de Matt. Avant votre venue, maintenez une communication régulière avec votre futur hôte. Le couchsurfing repose sur une confiance mutuelle.
  • Partez à l’aventure mais pas sans assurance voyage adaptée.
  • Prévoyez un petit cadeau pour votre hôte et/ou faites plaisir en cuisinant un plat typique de votre pays par exemple.
  • Ne faites pas comme à l’hôtel : faites la vaisselle, changez les draps… Vous devez laisser comme unique trace de votre passage… des bons souvenirs ! 

Pour en savoir plus sur le couchsurfing :

Trouvez votre canapé sur l’un des principaux réseaux de couchsurfing :

Couchsurfing ou Hospitality Club.

Date de publication : 8 mar 2013

Autres articles sur le sujet

Voyage d’affaires & open booking : quels enjeux ?
Se loger chez un particulier : quelles conséquences sur l’assurance ?
Palmarès des meilleures auberges de jeunesse au monde
Tout compris, pension complète, demi-pension… quelle formule choisir  pour vos vacances ?
Vacances à petit prix : échange de maisons ou d’appartements
Location de votre hébergement au ski : mode d’emploi