Effectuer un séjour au pair

Séjour au pair

Les États-Unis, vous en rêvez mais votre anglais est encore approximatif et votre budget voyage très mince… Pour voyager, apprendre une langue et obtenir une expérience professionnelle sans trop débourser, un bon plan : le séjour au pair. Malgré l’expression « fille au pair », ce job n’est pas réservé qu’aux filles. Vous êtes à l’aise en compagnie d’enfants ? Pendant deux mois à un an, vivez chez l’habitant dans le pays de votre choix et jonglez entre baby-sitting, fiches de vocabulaire et sorties. Si vous avez entre 18 et 30 ans, optez  pour un job étudiant à l’étranger qui vous permettra de considérablement gagner en autonomie : montez votre dossier et partez au pair !

Pourquoi partir au pair ?

Vous pouvez mettre à profit une année de césure, une année sabbatique, ou un simple break de quelques mois en misant sur les atouts d’un séjour au pair.

S’imprégner d’une langue et culture étrangère

L’aventure au pair n’est pas uniquement un court chemin vers le bilinguisme, elle constitue également un excellent moyen de développer ses facultés d’adaptation. Il s’agit de se familiariser avec une culture étrangère et de comprendre ses particularités en faisant preuve d’ouverture d’esprit. Vous devrez vous intégrer au sein d’une famille et communiquer régulièrement avec chacun de ses membres, malgré vos éventuelles difficultés à vous exprimer. Des cours de langue hebdomadaires suivis tout au long du séjour au pair (obligatoires ou non selon le pays de destination) viennent très souvent compléter cet apprentissage linguistique par immersion. Que vous partiez ou non avec un accent à couper au couteau, vous avez toutes les chances de revenir bilingue ou presque.

Une expérience internationale à moindre coût

En prenant en charge le quotidien d’un ou plusieurs enfants, c’est une réelle expérience professionnelle que vous vous construisez. En choisissant de partir au pair vous n’optez pas pour un séjour de vacances : entre les horaires à respecter et les responsabilités à endosser, votre expérience à l’étranger ne sera pas dénuée de contraintes. D’où l’intérêt de ce job à l’étranger : si vous êtes encore assez peu expérimenté, un séjour au pair ne passe pas inaperçu sur un CV. Par ailleurs, parce que vous êtes nourri et logé par la famille d’accueil, effectuer un séjour au pair s’avère finalement beaucoup moins coûteux qu’un simple séjour linguistique. C’est l’occasion de voyager sans devoir disposer au préalable d’un budget conséquent.

Zoom sur le placement au pair

Les conditions d’accès au séjour au pair ainsi que les conditions de travail varient selon que vous partiez au sein ou en dehors de l’Europe.

Où partir ?

Les États-Unis sont une destination très prisée. Néanmoins, les conditions à remplir ainsi que les procédures à respecter sont précises. Ne vous y prenez pas à la dernière minute ! Pour espérer pouvoir effectuer un séjour au pair de douze mois aux USA, il faut :

  • être une fille, âgée de 18 à 26 ans ;
  • être non-fumeuse ;
  • disposer du permis de conduire ;
  • avoir de l’expérience avec les enfants et pouvoir fournir des références ;
  • avoir le bac ou un équivalent ;
  • avoir un casier judiciaire vierge ;
  • avoir un niveau d’anglais intermédiaire ; 
  • suivre des cours durant le séjour.

Recourir à une agence de placement est obligatoire pour obtenir le Visa J-1 (renouvelable 12 mois) permettant de partir en tant qu’au pair aux USA. Côté budget, les frais de voyage aller-retour sont entièrement pris en charge et une bourse d’étude de 500 USD vous est accordée afin de contribuer au financement des cours sur place.

D’autres destinations non-européennes vous tentent ?

L’Australie et la Nouvelle-Zélande sont deux pays qui attirent beaucoup les étudiants ou les jeunes en quête d’un job étudiant à l’étranger. Il vous faudra obtenir soit un visa étudiant soit un Working Holiday Visa (WHV) et être en mesure de financer votre séjour au pair : au coût du billet d’avion que vous supporterez seul, s’ajoute la nécessité de disposer au préalable d’une certaine somme d’argent. Attention, au Canada, le statut d’au pair n’existe pas : vous ne pouvez partir qu’en tant qu’aide familial et une expérience professionnelle ou une formation d’au minimum six mois est requise.

En Europe

Le Royaume-Uni est la destination la plus populaire. Vous souhaitez pratiquer une langue autre que l’anglais ? D’autres pays comme l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie ou les Pays-Bas accueillent fréquemment des jeunes au pair. Les conditions sont susceptibles de varier légèrement d’un pays à un autre mais globalement, pour entreprendre un séjour au pair, il est indispensable :

  • d’avoir entre 18 et 30 ans (la limite d’âge est cependant très souvent fixée à 26 ou 27 ans) ;
  • une connaissance minimale de la langue du pays de destination ;
  • un casier judiciaire vierge.

Durée du séjour ? Entre deux et douze mois, selon que vous partiez pendant les vacances d’été ou l’année scolaire. Si la formule au pair paraît assez souple, il existe dans les faits un schéma et un profil type : l’au pair est le plus souvent une fille d’une vingtaine d’années et part en moyenne dix mois.

Le quotidien de l’au pair

Conditions de travail, nature des tâches à effectuer : concrètement, à quoi faut-il s’attendre ?

  • Les horaires : un ou une au pair travaille en moyenne trente heures par semaine (généralement plus aux États-Unis). Le temps de travail peut être plus ou moins conséquent, en fonction du volume d’heures de cours de langue prévu.
  • Les congés : être au pair, c’est un vrai travail ! En règle générale vous disposez d’un à deux jours de repos hebdomadaire et de deux semaines de congés payés par an.
  • Les responsabilités : la principale mission de l’au pair consiste à s’occuper des enfants (les accompagner et aller les chercher à l’école, les aider à faire leurs devoirs, gérer les repas…). Vous n’êtes pas une femme de ménage mais on vous demandera toutefois de prendre en charge quelques travaux ménagers (faire la vaisselle, passer l’aspirateur, effectuer du rangement…).
  • La rémunération : on ne parle pas de salaire mais plutôt d’argent de poche. En effet, l’au pair ne signe pas de contrat de travail. Le montant versé est variable d’un pays à l’autre mais elle reçoit en moyenne 80 € par semaine.

Décrocher le job

Pour trouver un séjour au pair, c’est avec une famille d’accueil qu’il faut entrer en contact et progressivement établir des liens.

Passer par une agence ou se débrouiller seul ?

Pour faciliter les démarches, passer par une agence de placement au pair membre de l’UFAAP (Union Française des Agences au Pair) est recommandé. L’agence sert en quelque sorte de recruteur et d’intermédiaire entre le ou la future au pair et la famille pour laquelle elle travaillera : elle constitue le dossier, recherche une famille d’accueil et permet la mise relation, accomplit certaines formalités administratives… Si vous optez pour les services d’une agence, il vous faudra payer entre 100 et 400 €. Les frais d’agence comprennent parfois le coût de l’assurance santé pour étudiants à l’étranger (garantie responsabilité civile indispensable). L’intérêt de passer par une agence, c’est aussi d’avoir quelqu’un vers qui se tourner en cas de difficulté rencontrée au cours de votre séjour.

Vous préférez trouver par vous-même votre famille d’accueil ? De nombreuses petites annonces sont postées sur Internet par des particuliers. Pour qu’au pair ne rime pas avec galère, à vous de faire preuve de vigilance pour repérer et éviter les arnaques. Écartez les mauvaises surprises en demandant clairement à la famille ce qu’elle attend de vous (horaires, tâches ménagères…) et abordez explicitement la question de votre rémunération.

Avant de partir

  • Que vous ayez trouvé une famille d’accueil via une agence ou une petite annonce, prenez le temps de faire connaissance avant le départ : échangez des mails et des photos, conversez au téléphone, discutez sur Skype… autant de solutions pour envisager plus sereinement la rencontre réelle.
  • En fonction de votre destination, vérifiez à quel type d’assurance il faut souscrire et à qui les démarches incombent : à la famille au pair, à l’organisme auquel vous avez éventuellement eu recours ou à vous-même.

Pour en savoir plus sur les séjours au pair :

Trouvez les coordonnées de l’ensemble des organismes de placement agrées sur le site de l’Union Française des Agences Au Pair.

Consultez les petites annonces et créez votre profil sur AuPairWorld.

Rejoignez nos communautés sur Facebook : Étude & Stage en AngleterreÉtude & Stage aux États-UnisÉtude & Stage en Australie.

Date de publication : 24 déc 2012

Autres articles sur le sujet