Explorer l’Amérique Latine : portrait d’un PVTiste en Argentine

PVT Argentine

C’est « avec les pieds sur terre mais des images plein la tête » que Camille nous parle de son PVT en Argentine. Avide d’évasion, il n’a pas souhaité se limiter à un seul pays et a profité du Programme Vacances-Travail pour partir à la découverte du continent sud-américain.

Ton PVT, c’était quand ?

J'ai obtenu le PVT Argentine en février dernier. Je parcours actuellement les routes d'Amérique du Sud depuis le 10 avril 2013 et pour une durée d’un an. J'ai commencé par passer un mois à Buenos Aires suivi de six semaines à parcourir la partie nord du pays.

Dis-nous ce qui t’as donné envie de tenter l’aventure

L'an dernier je suis parti pour une semaine à Lisbonne puis j’ai parcouru l'Andalousie en solo pendant une dizaine de jours. Ce n'était pas ma première expérience de voyage en itinérance en Europe. Mon retour à Paris a été un peu difficile. Je rêvais alors d'évasion, de partir plus loin et plus longtemps.

J'ai vécu dans la capitale pendant 4 ans pour travailler dans le domaine du social et je m'étais donné une limite de 5 ans maximum. Paris est une ville que j'ai pu apprivoiser d'une certaine manière mais la vie quotidienne, le stress et le coût de la vie ont eu raison de moi. Mon contrat de location arrivant à son terme, je savais qu'il serait difficile pour moi de trouver un autre appartement bon marché compte tenues des garanties dont je disposais. Je voulais m'en aller. Un ami m'a parlé de la possibilité de partir un an dans le cadre du Programme Vacances-Travail. Je m'y suis intéressé à partir du mois de novembre 2012. Le Castillan est une langue que j'ai apprise il y a une quinzaine d'années et que j'avais totalement oubliée. Ses sonorités me séduisaient et j'avais envie de la réapprendre.

Peu à peu, l'Argentine est venue à moi en rencontrant par hasard Jose, un argentin qui venait d'arriver à Paris. Il m'a appris à servir le maté. L'envie de découvrir son pays devenait de plus en plus important jusqu'au jour où mes pieds ont caressé le sol argentin.

Où as-tu vécu en Argentine ?

Tout d'abord, j'ai vécu à Lanus, une ville en périphérie de la capitale, pendant une semaine. Ensuite je suis arrivé dans le quartier de Palermo à Buenos Aires. Pendant ce mois, je n'ai été qu'une seule semaine en auberge de jeunesse. Tout le reste du temps, je faisais du couchsurfing.


De la couleur à Buenos Aires : Caminito La Boca

Ensuite j'ai pris mon sac à dos pour découvrir la partie nord-est de l'Argentine : Posadas, Puerto d'Iguaçu, Résistencia et Corrientes. Plus tard je suis allé du coté du nord-ouest pour découvrir Tucumán, Córdoba, La Rioja, Tafidel Valle, Amaicha del Valle, Cafayate, Salta, Tilcara, Purmamarca, Humahuaca, Iruya, Yavi avant de finir par la Quiaca, ville frontière avec la Bolivie.


Se sentir tout petit dans la vallée de Humahuaca aux 21 couleurs

En tout et pour tout je n'y suis resté que deux mois et demi. Ma route continue à travers la Bolivie, le Pérou pour atteindre la Colombie. Amoureux de l'Argentine, la suite de mon voyage consistera à redescendre pour atteindre la Patagonie, Ushuaia et découvrir l'Argentine du sud que je ne connais pas encore. Enfin, je finirai ma route à Buenos Aires où je retrouverai tous les porteños que j'ai rencontré lors de mon voyage et nous nous retrouverons autour d'un maté ou d'un asado.

Quels jobs as-tu occupé durant ton PVT ?

Pour le moment, je ne fais que voyager. Je voulais prendre le temps que je n'avais jamais pris auparavant. Je pense par la suite proposer mon aide en faisant du Wwoofing, du volontariat, en donnant un coup de main dans une auberge ou trouver un travail si je m'installe un peu plus longtemps dans une ville.

Ta pire galère ?

Jusqu'à aujourd'hui, je n'ai pas rencontré de réelle difficulté. Cela dit, lorsque je suis arrivé à l'aéroport de Buenos Aires, il me fallait de la monnaie locale. J'ai retiré l'équivalent de 30 euros dans un distributeur à l'aéroport. Attention aux frais de commissions !!! Je devais prendre un bus pour environ 5 pesos (moins d'1€) contre 100 pesos pour un taxi pour rejoindre la ville de Lanus. Avec les billets dont je disposais, il m'était impossible de payer le ticket de bus. La valeur était trop importante. Il y a un vrai problème de monnaie en Argentine, il faut toujours avoir quelques pièces sur soi pour éviter de payer avec un billet de 100 pesos. J'ai finalement réussi à faire de la monnaie dans une banque.

Ah si bien sûr!! En allant visiter les chutes d'Iguaçu, très spectaculaires, il faut savoir qu'il s'agit d'un lieu où l'humidité est très présente dans l'air. En plus des éclaboussures, l'eau s'est infiltrée dans mon appareil réflex qui n'avait qu'un mois ! Conséquence : j'ai dû passer la frontière du Paraguay pour aller acheter le même modèle... Un conseil, entourez votre appareil photo de film plastique de cuisine ou mettez-le dans un sac isotherme pour le protéger...

Tes meilleurs souvenirs ?

Les argentins sont des personnes très sympathiques et serviables. Il m'est souvent arrivé de me faire aider dans la rue sans l'avoir demandé. Ce fut une grande chance lors de mes premiers pas dans le pays et ce fut un réel plaisir de se faire inviter à manger de très bons asados dont celui en plein milieu du Rio de la Plata.

Bien que je sois aujourd'hui en voyage dans d'autres pays, lorsque je rencontre un argentin, je lui propose de boire un maté et une complicité se crée très rapidement. Du coté de Corrientes, là où il n'y a pas grand-chose à voir diront certaines personnes, j'y ai trouvé une auberge dans lequel je me suis fais invité à manger le locro lors de la fête nationale du pays (le 25 mai). Un doux souvenir puisque j'y ai rencontré une autre voyageuse qui m'a beaucoup touché et que j'ai suivi pendant une semaine de détente…

Enfin, l'Argentine est un vaste pays aux paysages surprenants. C'est avec les pieds sur terre mais des images plein la tête que je me rappelle de ce joli pays.

Pour en savoir plus sur le périple de Camille :

Rendez-vous sur son blog voyage, Hasta el viento me lleve

Date de publication : 9 oct 2013

Autres articles sur le sujet

Tour du monde gourmand : présentation d'Agathe et Thoma
Tour du monde : présentation de Fabien et Marie
Tour du monde : témoignage à mi-parcours
Récupérer ses taxes payées en Australie : le témoignage d’un PVTiste
Travailler avec des chiens de traîneau au Canada : une ancienne PVTiste raconte
Un an et demi autour du monde : portrait d’une baroudeuse
Voyager à travers l’Amérique du Sud : une globe-trotteuse raconte
Le retour en France après un PVT au Canada : témoignage d’un ancien PVTiste
Portrait d’une expatriée en Arménie
7 mois de PVT au Japon : le témoignage d’une jeune Française
Tour de l’Amérique du Sud : présentation d’Erwan et Eva
Rester au Canada après son PVT : une expat raconte
Expatriation en Allemagne : une Française en VIA à Tübingen
WHV en Australie : portrait d’une PVTiste française
Vivre et travailler en Espagne : un Français expatrié à Madrid
Trouver un job au Canada : portrait d’un PVTiste au Québec
Expatriation au Danemark : un Français en VIE à Copenhague
Un an autour du globe : portrait d’une aventurière sur le départ
Travailler partout dans le monde : portrait d’une globe-trotteuse