Les bons réflexes avant le départ : les précautions médicales

La préparation d’un voyage est toujours un moment excitant : choix de la destination, de la meilleure période pour s’y rendre, du type d’hébergement, de la compagnie aérienne, des sites à découvrir ou des activités à pratiquer sur place. Tant de projets et de plaisirs à l’horizon qu’on en finit parfois par oublier quelques précautions élémentaires et pourtant indispensables à des vacances réussies !

Les soucis liés à la santé sont la première contrariété rencontrée lors des vacances.

Il est possible de les éviter avec un minimum d’anticipation.

N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre médecin traitant, dentiste, spécialiste, voire gynécologue, avant votre départ et à évoquer avec lui votre prochain déplacement.

Listez avec lui les traitements à suivre ou les vaccinations conseillées, selon la destination choisie.

Si vous avez une maladie chronique, rappelez-vous d’emporter assez de médicaments pour toute la durée de votre déplacement. Il est également recommandé, si un problème surgissait, d’avoir avec soi les ordonnances, éventuellement traduites en anglais avec la Dénomination Commune Internationale (DCI) selon votre destination.

Pensez aussi à emporter avec vous une trousse médicale adaptée à votre voyage. Votre médecin ou pharmacien sera toujours de bon conseil !

Et rappelez-vous que dans certains pays les frais médicaux sont parfois très élevés, voire exorbitants, d’où l’importance de se munir d'un bon contrat d’assurance voyage, qui vous accompagnera tout le temps de vos vacances.

Date de publication : 10 sep 2012

Autres articles sur le sujet

Fièvre jaune et Certificat international de vaccination
Les vaccins pour les voyages
Voyager avec son animal de compagnie
Voyager dans un pays exposé au risque de paludisme
Longs voyages et décalage horaire
Maladie de Crohn : voyager l’esprit tranquille
Conseil Santé : comment éviter les intoxications alimentaires ?
Partir en voyage lorsqu’on est enceinte
Santé et voyage : un voyageur informé en vaut deux !