Scolarité des enfants à l’étranger

Pour assurer la scolarité des enfants d’expatriés, plusieurs solutions existent. La sélection de l’établissement scolaire s’effectue en fonction des structures en place dans le pays d’expatriation, mais aussi de l’âge et du niveau scolaire des enfants. Même si vous êtes débordé par la préparation de votre expatriation mais prenez le temps d’examiner chacune des possibilités avant le départ afin de faire un choix adapté à votre situation.

Scolarisation dans un établissement français à l’étranger

Même à l'étranger, vous avez la possibilité de scolariser vos enfants dans le système français. La France possède un réseau de 494 établissements d’enseignement français à l’étranger, allant de la maternelle au lycée. Ces établissements sont répartis dans plus de 135 pays et accueillent environ 330 000 élèves. Votre enfant pourra, dans l’un de ces établissements, suivre une scolarité très similaire à celle d’un enfant résident en France. Les programmes et diplômes y sont en effet identiques.

Chaque établissement scolaire français à l’étranger doit être homologué. L’objectif est de vérifier que l’enseignement dispensé est bien conforme aux programmes officiels et au modèle éducatif français. La liste des établissements homologués est publiée chaque année au Journal Officiel. L'Agence pour l'Enseignement Français à l'Etranger (AEFE), placée sous la tutelle du Ministère des Affaires Étrangères, gère directement certains établissements. Mais la majeure partie des établissements français à l’étranger sont de statut privé.

Le montant des frais de scolarité est variable et les écarts peuvent être très importants en fonction des pays, renseignez vous bien avant de partir ! Des bourses scolaires peuvent être octroyées aux familles de nationalité française, si elles répondent à un certain nombre de conditions, notamment de ressources.

Scolarisation dans un établissement local

En scolarisant vos enfants dans un établissement local, vous leur permettez d’apprendre plus rapidement la langue du pays. Cette immersion leur permet aussi de découvrir une culture différente. En revanche, la qualité de l'enseignement est inégale selon les pays et les années passées dans un cursus local ne seront pas toujours reconnues par le Ministère de l'Education Nationale. Vous pouvez aussi opter pour un établissement privé étranger (américain, anglais…) ouvert aux enfants d'expatriés tiers. Généralement, l’enseignement proposé est d'excellente qualité mais les programmes et diplômes dispensés ne sont pas équivalents aux programmes français.

Enseignement à distance

Le Centre National d’Enseignement à Distance (CNED) est un établissement public sous tutelle du Ministère de l’Education Nationale. Il s’agit du troisième opérateur de l’enseignement français à l’étranger. Le CNED conçoit des cours conformes aux programmes officiels et assure le suivi pédagogique de chacun des élèves inscrits. Pour les expatriés, le CNED applique un tarif scolaire international : à titre d’exemple, le coût annuel des cours par correspondance pour un élève de 6e ou de 5e est de 149 €. L’enseignement à distance est particulièrement adapté aux destinations ne disposant pas d’établissement d'enseignement français ou pour les expatriations de courte durée par exemple.

Internat en France

Votre pays d’expatriation ne propose pas de solution de scolarisation répondant à vos attentes ? Si vous préférez que votre enfant poursuive sa scolarité sur le sol français, certains établissements publics ou privés proposent un internat complet, c’est-a-dire accueillant vos enfants aussi bien pendant les week-ends que pendant les vacances scolaires.

Pour en savoir plus sur la scolarisation à l’étranger :

Agence pour l'Enseignement Français à l'Etranger (AEFE) : consultez la liste des établissements français à l’étranger.

Centre National d’Enseignement à Distance (CNED) : consultez l’offre scolaire.

Date de publication : 10 aoû 2015

Autres articles sur le sujet

Mobilité internationale : comment bien négocier son départ ?
Travail à l’étranger : quelles incidences sur votre retraite ?
Fiscalité : quels points de vigilance en cas d'expatriation ?
Expatriés : quelles assurances résilier avant votre départ ?
Seniors expatriés : comment toucher votre retraite à l’étranger ?
Transporter ses effets personnels à l'étranger : comment faire ?
Impôts payés à l’étranger : comment obtenir un remboursement de taxes ?
Retraite à l’étranger : les meilleures destinations
Décrocher la résidence permanente au Canada via Entrée express
Suivre son conjoint à l’étranger : la démission légitime
Le recours à une agence de relocation vu par un expat à Londres
Les établissements scolaires français à l’étranger en 4 questions
Longs voyages : 3 façons de quitter son job sans démissionner
Résidence permanente en Australie : comment l’obtenir ?
Stocker ses biens pendant son séjour à l’étranger : mode d’emploi
Entreposer ses affaires : le stockage mobile vu par un expat
Les services de relocation en 4 questions
5 conseils pour ouvrir un compte bancaire à l’étranger
S’établir au Québec grâce au Programme de l’Expérience Québécoise (PEQ)
3 façons de décrocher une carte verte américaine
10 idées de jobs pour les globe-trotters
Travailler au Canada : décrochez votre permis de travail !
Faire légaliser des documents
Classement des villes les plus chères pour les expatriés
Expatriation : choisir un pays où il fait bon vivre
Expatriés français : quelles destinations, quels profils ?
La fiscalité des expatriés
Check list de l'expatriation
Bien préparer son déménagement à l'international