Seniors expatriés : comment toucher votre retraite à l’étranger ?

Comment toucher sa retraite à l'étranger ?

Comme plus de 17 % des seniors français, vous envisagez de profiter de votre retraite pour couler des jours heureux à l’étranger ? Il faut donc commencer à vous organiser ! La première étape consiste à prendre contact avec votre caisse de retraite qui vous précisera les formalités à accomplir pour recevoir vos versements même si vous partez à l’autre bout du monde. Premières explications.

Soyez organisé pour continuer à percevoir vos pensions

En tant que senior expatrié, vous avez parfaitement le droit de continuer à percevoir vos pensions de retraite à l’étranger, à l’exception de certaines prestations sociales : allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) ou l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI).

Vous devez alors signaler votre nouvelle adresse à la caisse régionale qui vous verse votre retraite. Et une fois installé à l’étranger, vous devrez lui transmettre régulièrement un justificatif d’existence, appelé certificat de vie. Selon une périodicité variable (mensuelle, trimestrielle, annuelle), il devra être rempli par le Consulat de France de votre pays d’accueil.

Attention, si votre caisse de retraite ne reçoit pas ce formulaire, elle procède automatiquement à la suspension du paiement de votre retraite. Mieux vaut donc être à jour de ses obligations !

Concernant les modalités de dépot, votre retraite peut vous être versée sur un compte ouvert à l’étranger, dans le pays où vous résidez ou dans le pays de votre choix. Vous pouvez également demander à vous faire virer votre retraite sur un compte bancaire en France, ce qui permet d’être crédité régulièrement et sans retard.

Vos droits auprès de l’assurance maladie

S’agissant de vos droits à l’assurance maladie, la situation est différente selon que vous partiez vivre votre retraite :

  • Dans un État de l’Union européenne (UE), de l’Espace Economique Européen (EEE) ou en Suisse : dans ce cas, vous devez demander à la caisse de retraite de votre régime d’établir le document E121/S1 « Inscription en vue de bénéficier de la couverture d’assurance maladie ». Vous serez ainsi rattaché à la sécurité sociale de votre État de résidence. Sachez qu’en tant que pensionné du régime français et n’exerçant pas d’activité professionnelle, vous pouvez à tout moment revenir vous faire soigner en France ;
  • Dans un autre État (hors UE, EEE et Suisse) : théoriquement, vous n’êtes plus couvert par l’assurance maladie française. Deux solutions s’ouvrent à vous : premièrement, certains pays disposent de conventions spécifiques vous permettant de vous affilier à leur régime de Sécurité Sociale ; deuxièmement, vous pouvez adhérer à la Caisse des Français de l’Étranger pour conserver le bénéfice de la Sécurité Sociale française, contre le versement d’une cotisation.

En savoir plus sur la Caisse des Français à l’Étranger (CFE).

Pourquoi choisir une assurance santé internationale ?

Dans tous les cas, la souscription d’une assurance expatriés protectrice est une étape indispensable à tout projet de départ… d’autant plus pour les seniors dont les besoins de soins peuvent s’avérer importants. Le niveau de remboursement santé est souvent faible concernant de nombreux régimes étrangers… Quant au coût des soins, ils peuvent être multipliés de 2 à 10 en fonction des pays, laissant un reste à charge conséquent même pour les adhérents CFE. Ces déconvenues peuvent être évitées par la souscription d’une assurance couvrant vos frais de santé et vos besoins de rapatriement.

Date de publication : 25 aoû 2016

Autres articles sur le sujet

Mobilité internationale : comment bien négocier son départ ?
Travail à l’étranger : quelles incidences sur votre retraite ?
Fiscalité : quels points de vigilance en cas d'expatriation ?
Expatriés : quelles assurances résilier avant votre départ ?
Transporter ses effets personnels à l'étranger : comment faire ?
Impôts payés à l’étranger : comment obtenir un remboursement de taxes ?
Retraite à l’étranger : les meilleures destinations
Décrocher la résidence permanente au Canada via Entrée express
Suivre son conjoint à l’étranger : la démission légitime
Scolarité des enfants à l’étranger
Le recours à une agence de relocation vu par un expat à Londres
Les établissements scolaires français à l’étranger en 4 questions
Longs voyages : 3 façons de quitter son job sans démissionner
Résidence permanente en Australie : comment l’obtenir ?
Stocker ses biens pendant son séjour à l’étranger : mode d’emploi
Entreposer ses affaires : le stockage mobile vu par un expat
Les services de relocation en 4 questions
5 conseils pour ouvrir un compte bancaire à l’étranger
S’établir au Québec grâce au Programme de l’Expérience Québécoise (PEQ)
3 façons de décrocher une carte verte américaine
10 idées de jobs pour les globe-trotters
Travailler au Canada : décrochez votre permis de travail !
Faire légaliser des documents
Classement des villes les plus chères pour les expatriés
Expatriation : choisir un pays où il fait bon vivre
Expatriés français : quelles destinations, quels profils ?
La fiscalité des expatriés
Check list de l'expatriation
Bien préparer son déménagement à l'international