WHV en Australie : portrait d’une PVTiste française

WHV Australie

Diane a pris goût à l’expatriation… Après avoir passé deux ans en Espagne, elle a très vite opté pour une nouvelle destination : l’Australie ! Munie d’un Working Holiday Visa (WHV), elle explore le pays, améliore son niveau d’anglais et décroche des jobs partout où elle va. Diane n’a pas terminé son PVT en Australie, et pourtant, elle est déjà devenue une backpacker aguerrie. 

Partir en PVT en Australie, c’était un choix mûrement réfléchi ou une décision prise sur un coup de tête ?

Je dirais que c'était plutôt une décision réfléchie, car je venais de vivre deux ans en Espagne et je n'avais pas envie de revenir en France travailler pour le moment. Je souhaitais vivre dans un autre pays étranger mais je ne savais pas encore lequel. Et on m'a parlé de l'Australie. Ce choix de pays s'est vite imposé à moi car vivre en Australie a de réels avantages : on y parle anglais (et j'avais vraiment besoin d'améliorer mon anglais, ne serait-ce que pour des perspectives futures de travail où parler anglais devient de plus en plus indispensable), le climat est très attractif… C’était l’occasion de découvrir quelque chose de complètement nouveau et de partir à l'aventure, sac au dos.

Dans quelles régions as-tu vécu et pour quels modes d’hébergement as-tu opté ?

J'ai vécu à Sydney dans la région du New South Wales pendant 5 mois : j'ai passé mes 3 premières semaines dans diverses auberges de jeunesse, puis 4 mois dans un appartement en colocation. Ensuite, à Byron Bay (toujours dans le New South Wales) je suis restée pendant 1 mois et demi soit en auberge de jeunesse soit dans un van. Enfin, j’ai testé le mode itinérant, en voyageant dans une voiture station wagon (qui est l'équivalent d'un van) tout le long de la côte est australienne, dans le Queensland.

Quels jobs as-tu effectué pendant ton WHV ?

À Sydney, j'ai d’abord travaillé dans un car-wash puis dans une kindergarten (l'équivalent de la maternelle) où je donnais des cours de français à des enfants australiens âgés de 2 à 4 ans. Après, j'ai travaillé à Byron Bay, dans une ferme de noix de Macadamia. Il s'agissait de ramasser les noix de Macadamia tombées sous les noyers. Ensuite, toujours dans la même ferme, j’ai aidé les fermiers à repeindre leur maison et j'ai également gardé leurs enfants. Enfin, j'ai travaillé dans une ferme de courgettes. Le travail consistait à ramasser les courgettes, puis à les trier et enfin à les empaqueter. Et dans quelques jours, je commence la saison des citrouilles.

Quels conseils donnerais-tu à un jeune qui prévoit de partir en PVT en Australie ?

De nombreux aspects pratiques sont à prendre en compte.

  • Faire une demande de permis international (indispensable pour conduire en Australie).
  • Faire désimlocker son téléphone portable avant de partir.
  • Partir avec un sac à dos plutôt qu'une valise qui se révèlera vite peu pratique. Le sac à dos vous permettra d'être beaucoup plus mobile.
  • Avoir au minimum $2 500 à $3 000 avant de partir, pour pallier les aléas des premiers jours en Australie (avant d’avoir trouvé un logement et un travail) ou pour acheter un moyen de locomotion du type van ou station wagon.
  • Emporter une multiprise française !
  • Prévoir son itinéraire en fonction des saisons. Par exemple, visiter le Queensland et la Grande Barrière de Corail durant la saison des pluies relève véritablement du parcours du combattant !
  • Visiter impérativement la Grande Barrière de Corail, faire le tour des waterfalls du Queensland, aller à Uluru...
  • Disposer d'un moyen de locomotion du type van ou station wagon pour aller découvrir des endroits peu communs et touristiques en Australie.

Et surtout… avoir le goût de l’aventure !

Tout PVT a une fin : quels sont tes projets pour la suite ?    

Il est difficile d'avoir un projet bien défini mais j'aimerais travailler dans le domaine du marketing/communication dans le sud de la France. Et continuer à voyager (en Amérique latine en priorité) !

Date de publication : 3 mar 2014

Autres articles sur le sujet

Tour du monde gourmand : présentation d'Agathe et Thoma
Tour du monde : présentation de Fabien et Marie
Tour du monde : témoignage à mi-parcours
Récupérer ses taxes payées en Australie : le témoignage d’un PVTiste
Travailler avec des chiens de traîneau au Canada : une ancienne PVTiste raconte
Un an et demi autour du monde : portrait d’une baroudeuse
Voyager à travers l’Amérique du Sud : une globe-trotteuse raconte
Le retour en France après un PVT au Canada : témoignage d’un ancien PVTiste
Portrait d’une expatriée en Arménie
7 mois de PVT au Japon : le témoignage d’une jeune Française
Tour de l’Amérique du Sud : présentation d’Erwan et Eva
Rester au Canada après son PVT : une expat raconte
Expatriation en Allemagne : une Française en VIA à Tübingen
Trouver un job au Canada : portrait d’un PVTiste au Québec
Vivre et travailler en Espagne : un Français expatrié à Madrid
Expatriation au Danemark : un Français en VIE à Copenhague
Un an autour du globe : portrait d’une aventurière sur le départ
Explorer l’Amérique Latine : portrait d’un PVTiste en Argentine
Travailler partout dans le monde : portrait d’une globe-trotteuse