L'organisation du système de santé au Maroc

Schématiquement, deux couvertures maladies s'offrent à vous pour accéder aux soins au Maroc : une publique et une privée.

Système de santé public

Le régime de protection sociale couvre tous les salariés contre les risques de maladie, maternité, invalidité et vieillesse.
Depuis 2005, tous les citoyens marocains sont tenus d’être affiliés à une couverture médicale de base appelée l’AMO, via leur caisse nationale de rattachement.

Les plus démunis ont accès au Régime d’Assistance Médicale (RAMED). Ce régime est fondé sur le principe de l’assistance sociale et de la solidarité nationale.
Il permet aux personnes non assujetties à l’AMO de bénéficier de soins de santé dans les établissements publics, ainsi que des services sanitaires relevant de l’Etat.

Bon à savoir : la France et le Maroc ont signé une convention bilatérale de Sécurité sociale.Si vous êtes salarié d'une entreprise établie en France, votre employeur peut vous maintenir au régime français de Sécurité sociale. 

  • Quelle couverture santé vous fournit l'AMO ?

    Les employés inscrits auprès de l’assurance maladie obligatoire sont assurés contre les risques maladies ainsi que leur conjoint et enfants à charge non mariés et âgés de moins de 21 ans.

    L’AMO prend en charge un large type de prestations de santé :
    -    les actes de médecine générale et de spécialités médicales et chirurgicales,
    -    les soins relatifs au suivi de la grossesse, à l’accouchement et ses suites,
    -    les analyses de biologie médicale,
    -    la radiologie et imagerie médicale,
    -    les soins optiques,
    -    les soins bucco-dentaires,
    -    les actes paramédicaux…
    Cependant, les accidents de travail et les maladies professionnelles ne sont pas pris en charge.

    Vous bénéficierez des prestations de l’’AMO de base à partir du 55ème jour de cotisation.

    La structure d’accès aux soins du secteur public est composée de deux réseaux :
    -    Les soins de santé de base prodigués dans les dispensaires,
    -    Les soins plus spécifiques dispensés dans les hôpitaux : l’hôpital local ou de province ; les hôpitaux régionaux (services de pointe) et le CHU.
    Le choix du médecin traitant et du centre de soins est libre.

  • Combien coûte l'AMO ?

    La loi 65-00 instituant la couverture médicale de base a confié à la CNOPS (Caisse Nationale des Organismes de Prévoyance Sociale) la gestion de l’assurance maladie obligatoire pour les salariés et retraités du secteur public (Etat, collectivités locales et établissements publics) et à la CNSS (caisse nationale de sécurité sociale) la gestion pour les salariés et retraités du secteur privé.

    Pour les employés rattachés bénéficiant de l’AMO via la CNOPS :
    Les cotisations ont un taux fixé à 5%, réparti à part égale avec l'employeur. 2,5% sont donc directement prélevés sur le salaire mensuel. Le montant minimal de la cotisation est de 70 Dirhams et le maximum demandé ne peut excéder 400 Dirhams. trousse
    La CNOPS rembourse les prestations à hauteur du tarif de base, le reste étant à la charge du salarié.

    Pour les employés bénéficiant de l’AMO via la CNSS :
    Le taux de la cotisation s’élève à 4% réparti à part égale avec l’employeur, soit 2% prélevés directement sur le salaire mensuel.

     
  • Ce que vous devez faire :


    Les employeurs du secteur privé affilient leurs employés à la CNSS, afin que ceux-ci reçoivent leur carte d’assuré et bénéficient des services de l’AMO.

    Les employés du secteur public doivent s’immatriculer auprès de la CNOPS afin de pouvoir accéder aux prestations de l’AMO.

    L’entreprise est libre d’ajouter à cette assurance de base une couverture complémentaire.

     

Système de santé privé

Le salarié cotise à la Sécurité sociale marocaine et adhère en parallèle à une mutuelle.
L’adhésion à la mutuelle est payante.

L’assuré peut également cotiser auprès d'un assureur privé. Il peut alors se rendre chez n’importe quel médecin et dans n’importe quelle clinique. Ses soins lui seront totalement remboursés, en fonction des modalités de son contrat d’assurance.

Le secteur privé est bien développé au Maroc. Il est composé de médecins de ville, spécialistes, cliniques privées…
Les soins dispensés sont de meilleures qualités mais les tarifs sont plus élevés.

 

 

Date de publication : 3 mai 2012