Le haze à Singapour

Vous l’avez connu ou en avez entendu parler, chaque année le tant redouté haze fait son retour à Singapour. Qu’est-ce que le haze ? Est-ce dangereux ? Que faire pour s’en protéger ? Voici nos conseils.

Qu’est-ce que le haze a Singapour ?

Chaque année l’Indonésie augmente sa production d’huile de palme, ce qui nécessite le défrichage de nombreux hectares de forêt sur les principales Îles du pays afin d’augmenter la taille des palmeraies. Ce défrichage se fait par le feu lors de la saison sèche, entre Juin et Novembre en général. L’impressionnante fumée dégagée par ces feux se déplace avec les vents du Sud et atteignent Singapour, la Malaisie voire parfois la Thaïlande. La ville est alors plongée dans un épais brouillard, appelé haze, semblable aux nuages de pollution constatée dans les grandes villes de Chine.

Le haze à Singapour est plus ou moins « visible », un ciel clair n’est pas forcément synonyme de diminution du phénomène. Pour mesurer l’impact du haze, la National Environment Agency a mis en place une mesure horaire de l’index de pollution (PSI pollution standard index).

  • Entre 0 et 50, l’indice est faible, la qualité de l’air est bonne.
  • Entre 51 et 100, la pollution est modérée.
  • Entre 101 et 300, la qualité de l’air est mauvaise. Vous devez limiter les activités physiques extérieures voire les éviter si vous êtes une femme enceinte, une personne âgée ou souffrez de problèmes respiratoires.
  • Au-delà de 300, l’indice est très élevé et l’air présente un danger pour votre santé. Eviter au maximum toute activité extérieure.

Quels risques ?

Généralement le haze affecte les individus (sains et autres) en irritant la gorge, provoquant une toux sèche, et en piquant les yeux. Ceux-ci deviennent rouges et gonflés. Des symptômes similaires au rhume peuvent apparaitre : nez qui coule et maux de tête.
Si vous souffrez de problèmes respiratoires, une exposition prolongée au haze peut entrainer des complications, plus ou moins sévères selon la durée de l’exposition. Minimiser toute activité extérieure également en cas de problèmes cardiaques.
A ce jour, aucun lien n’a été statistiquement prouvé entre le haze et l’augmentation des cancers du poumon à Singapour. Les scientifiques n’excluent cependant pas un lien avec le développement l’asthme chez les jeunes enfants fortement exposés.

Que faire pendant le haze ?

Surveillez régulièrement le site officiel dédié au haze à Singapour. L’indice PSI est mis à jour toutes les heures. De nombreux conseils sont également disponibles pour minimiser l’impact du haze.

Lors d’un pic de pollution (indice PSI supérieur à 101) limitez vos déplacements et activités physiques à l’extérieur. Les femmes enceintes, les personnes âgées, les enfants en bas âge ainsi que les personnes souffrant de maladies cardiaques ou problèmes respiratoires chroniques doivent éviter si possible de sortir.

Si vous sortez, munissez-vous de masques N95 ou masques chirurgicaux, disponibles dans les centres médicaux, hôpitaux ou pharmacies de Singapour. Une boite de 20 pièces devrait vous revenir à 50$ environ. Certains commerçants n’hésitent pas cependant à augmenter les prix lors des pics de pollution.

Faites réviser votre air conditionné si cela n’a pas été fait récemment et gardez les portes et fenêtres fermées chez vous ou au bureau. N’ouvrez pas les fenêtres de votre voiture.

Enfin, évitez de fréquenter les terrasses, bars ou restaurants extérieurs et rooftops de Singapour. Préférez les lieux fermés.

Pour en savoir plus:

Besoin d’une assurance santé à Singapour ? Optimisez le montant de vos cotisations et de votre couverture avec SingExpat

 

Date de publication : 23 mar 2016