Le statut de résident permanent à Singapour

Après quelques mois ou plusieurs années passées à Singapour, l’envie d’y établir votre lieu de résidence officiel nécessitera l’obtention du précieux sésame, convoité par de nombreux expatriés, le statut de résident permanent. Il s’agit d’un statut vous exonérant des traditionnels EP et DP, qui offre de nombreux avantages mais s’accompagne également d’obligations, listés ci-dessous. Il est cependant très difficile de l’obtenir. Voici nos conseils pour optimiser vos chances.

Pourquoi demander un statut de résident permanent

Pour pouvoir vivre ou travailler à Singapour, la majorité des expatriés ont un visa EP (employment pass) ou DP (dependant pass, pour le conjoint et les enfants en général). Cependant ce visa comporte de nombreux inconvénients: vous ne cotisez et n’avez pas accès au système local équivalent de la sécurité sociale française, vous devez effectuer une nouvelle demande d’EP à chaque fois que vous changez d’employeur, au risque de voir la demande refusée, le processus de renouvellement peut être long et vous dépendez de votre travail pour rester à Singapour, c’est-à-dire qu’en cas de licenciement vous avez 30 jours pour quitter le territoire. C’est pour ces raisons que de nombreux expatriés tentent leur chance chaque année en demandant le statut de résident permanent.

Avantages et obligations

Le statut de résident permanent à Singapour vous offre de nombreux avantages généralement réservés aux citoyens singapouriens.

Attention : ce statut vous permet de prétendre, plus tard, à la citoyenneté de la Cité-état mais ne vous la donne pas ! Vous gardez votre nationalité.

Voici les avantages accordés aux résidents permanents (RP) :

  • Vous avez plus facilement accès à l’acquisition de biens immobiliers : maisons et HDB de seconde main, normalement réservés aux citoyens.
  • Vous contribuez au Central Provident Fund, une épargne obligatoire qui sert à financer vos frais de santé, votre retraite ou l’achat d’un bien immobilier. Elle représente environ 20% de votre salaire.
  • Les RP trouvent plus facilement un emploi et ont accès à certains postes, dont sont exclus les détenteurs d’EP.
  • Vous pouvez créer une entreprise plus facilement.
  • Vos enfants ont un accès prioritaire aux établissements scolaires publics par rapport aux enfants avec un dependant pass (DP).
  • Les membres de votre famille peuvent bénéficier d’un long-term visit pass lorsqu’ils vous rendent visite à Singapour.
  • Vous avez accès aux tarifs subventionnés des hôpitaux publics et une partie de vos frais sont pris en charge par le Medisave.

Ce statut impose cependant quelques obligations et inconvénients :

  • Votre/vos fils devront effectuer le service national obligatoire (service militaire de Singapour) entre 18 et 20 ans. En cas de désertion, les membres de votre famille ne pourront plus jamais travailler à Singapour et vous perdez votre statut de résident permanent. De nombreux expatriés demandent alors un long-term visit pass ou un student pass pour leurs enfants, afin de contourner le service national. Cela réduit toutefois vos chances de réponse positive.
  • Vous n’avez pas le droit de vote (vous n’êtes pas citoyen !)
  • Vous n’avez pas accès aux subventions gouvernementales
  • Vous n’êtes pas couverts à 100% par le Medisave comme par la sécurité sociale en France, il est indispensable pour ce faire de prendre une complémentaire santé ou une franchise qui prendra en charge vos dépenses médicales.

Procédure

La procédure de demande de statut de résident permanent est fastidieuse et longue. Il vous faut tout d’abord prendre rendez-vous en ligne à l’ICA (n’espérez pas en décrocher un avant quelques mois) puis télécharger le formulaire de demande, à remplir minutieusement par vous-même et votre employeur. Vous devrez ensuite réunir tous les documents demandés, les faire traduire si nécessaire et les photocopier. Vous remettrez ensuite le dossier lors du rendez-vous à l’ICA. Vérifiez bien qu’il soit complet. En général, un second rendez-vous est nécessaire pour apporter les modifications demandées par l’ICA. Vous devez ensuite attendre 4 a 8 mois pour avoir une réponse. Pendant ce temps vous pouvez suivre en ligne le traitement de votre dossier.
Si la réponse est positive, vous devez prendre un dernier rendez-vous à l’ICA, lors duquel on vous remettra votre Blue Card.
Si la réponse est négative, vous pouvez retenter votre chance mais il faudra refaire toute la procédure. Sachez qu’il n’est pas précisé pour quelles raisons votre demande a été refusée et il est inutile de demander à l’ICA.

Comment puis-je augmenter mes chances d’avoir une réponse positive ?

Les raisons qui feront que votre demande soit acceptée ou non sont assez floues, etant donné que l’ICA ne motive jamais ses refus. Toutefois il y a quelques « astuces » qui peuvent faire pencher la balance en votre faveur.

Dans un premier temps, vérifiez que vous respectez bien les conditions d’éligibilité au statut de résident permanent à Singapour :

  • avoir moins de 50 ans,
  • avoir un EP ou un SP
  • travailler à Singapour depuis au moins 6 mois,
  • ou être le conjoint ou l’enfant d’un citoyen singapourien ou d’un résident permanent,
  • ou être un investisseur.

Ensuite, il vous faudra veiller à soigner votre dossier de candidature : écrivez de manière très nette, en lettres capitales et sans fautes. N’omettez aucun diplôme, récompense universitaire ou professionnelle, activité culturelle ou bénévolat au sein d’une association à Singapour. Vos qualifications ainsi que vos compétences et expériences professionnelles sont très valorisantes. Vous pouvez par ailleurs joindre une lettre de motivation à votre dossier tout en restant humble, afin d’éviter de paraître prétentieux aux yeux de votre lecteur. Bonne chance !

Pour en savoir plus:

Vous vivez à Singapour mais n’êtes pas satisfait de votre assurance santé ? Optimisez le montant de vos cotisations et de votre couverture avec SingExpat.

Date de publication : 10 mar 2016