S’installer à Bangkok : mode d’emploi

expatriation Bangkok

Cosmopolite, toujours en effervescence, la capitale du pays du sourire attire de nombreux travailleurs étrangers, souvent très qualifiés. Plus de la moitié des Français installés en Thaïlande ont choisi de poser leurs valises à Bangkok. Vous aussi, vous envisagez une expatriation à Bangkok ? Découvrez tous nos conseils pratiques pour bien préparer votre installation en Thaïlande.

Décrocher un emploi

Pour pouvoir travailler à Bangkok il faudra bien entendu commencer par demander un visa. Il s’agit en règle générale d’un visa Non-immigrant B. Un permis de travail est également requis. Pour pouvoir l’obtenir, votre salaire mensuel devra au minimum atteindre les 50 000 bath, soit plus de 1 226 euros.

Avant d’entamer toute recherche d’emploi, prenez connaissance des éventuelles barrières juridiques. Certaines professions sont en effet interdites aux étrangers. L’Alien Employement Act dresse en effet une liste de 39 métiers auxquels les non thaïlandais ne peuvent prétendre : juriste, guide touristique, employé de bureau…

Trouver un toit

Les conditions de circulation étant très difficiles à Bangkok, il est préférable d’opter pour un logement bien desservi par les transports en commun. N’hésitez pas à recourir à une agence immobilière pour trouver un appartement : les frais d’agence étant pris en charge par le propriétaire, vous n’aurez rien à débourser.

Pour louer, il vous faudra régler 2 mois de caution et un mois de loyer d’avance. Notez que de nombreux logements sont déjà meublés. Le montant du loyer dépend beaucoup de la localisation de l’appartement. En moyenne, comptez près de 49 000 THB, soit environ 1 200 € pour la location d’un appartement meublé de 85 m2 dans un beau quartier de Bangkok.

Scolariser ses enfants

La capitale thaïlandaise compte de très nombreuses écoles internationales privées, accueillant souvent les enfants de la maternelle au lycée. Vous pourrez aussi bien choisir d’inscrire vos enfants dans un établissement français que préférer une école anglo-saxonne par exemple. Les frais de scolarité peuvent être très variables d’un établissement à l’autre mais sont en règle générale assez élevés. À titre d’exemple, l’année scolaire d’un collégien au Lycée Français International de Bangkok coûte plus de 6 000 €. À cette somme peuvent s’ajouter des droits de première inscription, des frais de demi-pension, le transport…

Se déplacer en transports en commun

À Bangkok, vous pouvez emprunter :

  • le Skytrain (BTS),
  • le métro (MRT),
  • l’Airport Rail Link,
  • le bus.

Pour le Skytrain et le métro, des cartes rechargeables sont disponibles. En raison du nombre important d’embouteillages, il s’avère souvent plus facile de préférer les transports en commun à la voiture ou au taxi.

Prendre soin de sa santé

Pour consulter un médecin à Bangkok, même un généraliste, il est habituellement nécessaire de se rendre dans un hôpital. Si les soins dispensés dans les hôpitaux privés sont généralement d’excellente qualité, ils peuvent également s’avérer très coûteux. En souscrivant une assurance santé pour expatriés en Asie, vous bénéficierez d’une prise en charge de vos dépenses de santé en Thaïlande et pourrez même être dispensé de toute avance de frais en cas d’hospitalisation.

S’amuser !

Si vous aurez sans doute envie de vous éloigner de l’agitation de la mégalopole de temps en temps, vous découvrirez également qu’à Bangkok, on trouve toujours de quoi se divertir !

Et si vous commenciez par :

  • visiter les principaux temples,
  • faire une promenade sur le fleuve Chao Phraya,
  • goûter à la cuisine de rue,
  • faire de bonnes affaires au marché de Chatuchak,
  • découvrir le parc Dusit.

Pour en savoir plus sur l’expatriation à Bangkok :

Vivre à Bangkok, combien ça coûte ? Rendez-vous sur Expatistan.com pour évaluer le coût de la vie dans la capitale thaïlandaise.

Date de publication : 6 oct 2015