Image d'introduction
Les attestations d’assurance obligatoires pour obtenir un visa
Texte d'introduction

Le guide pratique pour s’assurer de décrocher son visaAfin de pouvoir séjourner dans certains pays, il est parfois obligatoire de disposer d’une assurance voyage valide. Pour ne pas se retrouver bloqué aux douanes, mieux vaut donc s’en charger avant de partir ! Découvrez les démarches à effectuer pour vos voyages autour du globe.

Corps de l'article

Visa pour la Russie : les démarches à effectuer

Rentrer sur le territoire russe n'est pas une mince affaire. En effet, depuis 1988, la Russie demande à toutes les personnes qui souhaitent décrocher un visa touristique de disposer d'une assurance voyage valide. À cela, s'ajoute toute une liste de documents obligatoires : voucher touristique, passeport valable au moins six mois ainsi que sa copie, demande de visa, photos d'identité… Pour certains visas, il est même demandé de présenter un certificat de dépistage du VIH, un billet aller-retour ou encore une confirmation d'accueil.

Cuba : les démarches à effectuer

Pour Cuba, la législation oblige elle aussi depuis 2010 tous les voyageurs venant de l'étranger à se munir d'une assurance voyage afin de décrocher un visa. Mais attention, toutes ne sont pas valables ! En effet, la loi cubaine spécifie que les touristes doivent souscrire à un organisme reconnu par les autorités. Il est donc important de se renseigner auprès de l'ambassade et de ne pas s'assurer au hasard ! L'assurance voyage d'APRIL International est reconnue pour obtenir un visa pour Cuba.

Algérie : les démarches à effectuer

Les résidents de l'espace Schengen, dont les Français, doivent eux aussi s'assurer afin de pouvoir obtenir un visa. Le contrat d'assurance à présenter au moment d'entrer sur le territoire doit être valable pour la durée totale du séjour, inclure le rapatriement et offrir une couverture d'au minimum 30 000 €. De plus, il est demandé aux voyageurs de se munir d'un certificat d'hébergement légalisé auprès d'une mairie algérienne, d'une attestation de voyagiste ou d'une réservation d'hôtel.

Chine : les démarches à effectuer

Afin de visiter l'Empire du Milieu, il est là encore impératif de disposer d'une assurance voyageur incluant le rapatriement et valable pour la durée totale du séjour. Selon le type de visa demandé, d'autres pièces sont à fournir : certificat médical, certificat financier, réservation d'hôtel, billets aller-retour… Encore une fois, il est donc important de se renseigner auprès de l'Ambassade avant de partir afin de ne pas se voir refuser l'entrée sur le territoire.

États-Unis : les démarches pour un long séjour

Les résidents de trente-huit pays, dont les Français, bénéficient pour les États-Unis d'un programme d'exemption de visa pour les séjours de moins de trois mois appelé ESTA. Cependant, le visa reste en vigueur pour les voyages plus longs (démarches d'immigration, études, stages, etc.). Dans ce cas, il est obligatoire de souscrire à une assurance voyageur.

De plus, les soins de santé étant très élevés outre Atlantique (70 $ en moyenne pour une consultation chez un généraliste), celle-ci ne sera pas de trop !

Le cas du Permis Vacances Travail

Ouvert aux jeunes âgés de 18 à 35 ans, le Permis Vacances Travail est un type de visa permettant d'obtenir une autorisation de séjour et un permis de travail d'une durée d'un ou deux ans dans 8 pays dans le monde. Ceux-ci incluent le Canada, la Russie, la Nouvelle-Zélande, l'Australie, la Corée du Sud, l'Argentine, Taïwan et le Japon.

Afin d'obtenir le visa, et ce pour n'importe quel pays, il est fortement conseillé voire obligatoire de souscrire une assurance PVT valide pour toute la durée du séjour. Se présenter à la douane avec une assurance dont la durée est inférieure à un an pourrait en effet raccourcir la validité du visa et même aboutir à un refus d'entrée sur le territoire.

L'assurance de la carte bancaire est-elle suffisante ?

Certaines cartes bancaires Gold ou Premier ainsi que les MasterCard incluent des assurances voyage. Cependant, celles-ci se révèlent bien souvent insuffisantes et ne permettent pas de rentrer dans les pays mentionnés plus haut : couverture trop faible, pas de responsabilité civile… Afin de ne pas se retrouver bloqué à la douane, il est donc fortement recommandé de souscrire une vraie assurance voyageur.

Titre articles poussés
Know more about : Temporary resident’s certificate