Image d'introduction
Visa Thaïlandais sur passeport
Date de publication
Texte d'introduction

Une nouvelle légalisation est applicable depuis le 1er novembre en Thaïlande : elle impose aux demandeurs de « Visa non-immigrant O-A » d’être couverts par une assurance santé privée. Ce type de visa est proposé aux personnes retraitées de plus de 50 ans pour une période d’un an maximum.

Corps de l'article

Retraite en Thaïlande : les visas concernés par la nouvelle obligation d’assurance

Jusqu’au 1er novembre 2019, date d’entrée en vigueur de la nouvelle législation, les expatriés en Thaïlande n’étaient pas obligés de souscrire une assurance santé individuelle pour résider dans le pays. Mais la donne change aujourd’hui : tous les étrangers de 50 ans et plus souhaitant s’installer dans le Royaume pour la période d’un an sont concernés.

Objectif de cette mesure : juguler l’augmentation des prestations de santé impayées par les étrangers dans les hôpitaux publics thaïlandais. 

Cette nouvelle règle d’obligation d’assurance santé individuelle s’applique donc depuis le 1er Novembre 2019  aux demandes de visa long séjour O-A (d’une durée d’un an), comme c’était déjà le cas pour les demandeurs de visa long séjour O-X (séjour de 10 ans maximum).

Que doit couvrir l’assurance santé des retraités vivant en Thaïlande ?

Au-delà de la seule souscription d’une assurance santé, la loi exige aussi que celle-ci couvre un panier minimal de soins. Il est fixé à :

  • 40 000 bahts (soit au taux actuel de change, un peu plus de 1 200 €) pour les consultations, médicaments, et soins (hors hospitalisation) ;
  • 400 000 bahts pour l’hospitalisation (soit 12 000 €). 

Notez également que le contrat d’assurance santé doit être souscrit pour une durée au moins égale à celle du visa. Vous devez également être en mesure de présenter l’attestation d’assurance fournie par votre assureur aux autorités lors d’une nouvelle demande de Visa, et potentiellement lors d’un renouvellement. 

L’assurance santé retraité doit-elle être thaïlandaise?

C’est recommandé ! Bien qu’aucuns chiffres officiels n’aient été publiés, plusieurs demandes de visa OA se sont déjà vues refusées car les demandeurs possédaient une assurance dite « offshore », c’est-à-dire issue par un assureur non Thaï.

Pour mettre toutes les chances de votre côté lors de votre demande, il est vivement recommandé de choisir une assurance « onshore ». Votre police d’assurance peut être achetée depuis votre pays d’origine, mais il faut que celle-ci soit agréée en Thaïlande. Par exemple, MyHEALTH Thaïlande est une couverture médicale agréée en Thaïlande et elle est acceptée par les bureaux d’immigration grâce à notre assureur local LMG Insurance Public Company Limited. Si vous choisissez MyHEALTH, vous devrez sélectionner une police couvrant l’hospitalisation et les frais ambulatoires pour recevoir votre « Foreign Insurance Certificate », qui sera nécessaire pour votre demande de visa OA.

Quelques plans d’assurance locaux proposent également des tarifs plus abordables, mais gardez bien en tête que les niveaux de remboursements sont généralement extrêmement bas et qu’ils couvrent rarement les frais médicaux engagés en dehors de la Thaïlande. MyHEALTH Thaïlande, au contraire, vous offre une couverture complète en Thaïlande mais aussi à l’internationale. Elle inclut également une assurance rapatriement et assistance médicale d’urgence 24h/24 et un accès illimité à notre réseau de soins, où vous pourrez effectuer vos consultations médicales sans avance de frais.

Vous voulez en savoir plus sur vos options de couvertures?

Demandez votre devis en ligne ou contactez notre bureau de Bangkok, nos conseillers francophones sont là pour répondre à toutes vos questions!

Titre articles poussés
En savoir plus sur : Démarches administratives