Image d'introduction
Travailler en France après le Brexit
Date de publication
Texte d'introduction

Depuis le 1er janvier 2021, les Britanniques ne sont plus membres de la communauté européenne. Ils ne peuvent donc plus travailler en Europe aussi simplement qu’avant. Comme pour tout autre citoyen non européen, pour travailler en France, ils doivent désormais obtenir un visa et un titre de séjour.

Corps de l'article

Brexit : comment travailler en France 

  • Pour les Britanniques installés en France avant le 31 décembre 2020

Depuis l’entrée en vigueur de l’accord de retrait, les Britanniques installés en France avant le 31 décembre 2020, bénéficiaient d’un délai pour effectuer les démarches administratives nécessaires à la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne. Ils pouvaient continuer à vivre et travailler en France sans titre de séjour ni autorisation de travail jusqu’au 1er octobre 2021. Cette mesure s'appliquait également aux membres de leur famille. Mais à compter de cette date, tous les Britanniques de plus de 18 ans, quelle que soit leur date d'arrivée dans le pays, doivent avoir un titre de séjour pour séjourner en France. Grâce à l’accord de retrait, ils n’ont toutefois pas besoin de demander une autorisation de travail pour continuer à travailler en France.

  • Pour les Britanniques installés en France après le 1er janvier 2021

Pour les Britanniques qui souhaitent venir travailler en France depuis le 1er janvier 2021, les démarches sont dorénavant les mêmes que pour tout autre citoyen non membre de l’Union européenne. Ils doivent obtenir un visa et un titre de séjour. Les conditions ne sont toutefois pas les mêmes selon la durée du séjour. 

Quel visa pour travailler en France ?

  • Venir travailler moins de 3 mois en France 

Pour un séjour en France de moins de 3 mois, ils n’ont pas besoin de se procurer un visa de court séjour. Cependant, ils devront obtenir une autorisation de travail. C’est à l’employeur de faire la demande sur un portail dédié 3 mois avant l’arrivée du salarié britannique. Certains domaines d’activité sont exemptés d’autorisation de travail comme les missions d’audit, le mannequinat, la production cinématographique etc...  

  • Venir travailler plus de 3 mois

Les ressortissants britanniques qui viennent travailler en France plus de 3 mois doivent désormais, avant leur arrivée, faire une demande de visa long séjour comme tout citoyen non européen. Pour effectuer sa demande, il suffit de se connecter sur le site officiel France Visa et de se laisser guider. Dès son arrivée en France, il devra faire sa demande de titre de séjour correspondant à sa situation à la préfecture de son département : salarié détaché, passeport talent, étudiant, stagiaire… Mais le visa lui permet de travailler sans attendre l’obtention du titre de séjour.
 
♦ A lire aussi : S’expatrier en France : tout savoir sur le passeport talent

Embaucher un Britannique en France : qu’est-ce le Brexit a changé ?

  • Vous avez recruté un salarié britannique avant le 1er janvier 2021

 Vous employez un salarié britannique et son contrat a été signé avant le 1er janvier 2021. Vous n’avez aucun souci à vous faire. Rien ne change ni pour vous ni pour lui ! Il travaillera pour votre entreprise dans les mêmes conditions que tout autre citoyen européen même si son embauche démarre après le 1er janvier 2021. Vous n’avez pas besoin d’entamer des démarches pour faire une demande d’autorisation de travail. Mais assurez-vous quand même qu’il a bien effectué les démarches pour obtenir un titre de séjour obligatoire à partir du 1er octobre afin de rester dans la légalité en France.

  • Vous voulez recruter un salarié britannique après le 1er janvier 2021

 Dans ce cas, vous allez avoir quelques démarches à effectuer au même titre qu’un salarié étranger hors Union européenne. Elles seront différentes si l’employé vit déjà en France ou se trouve toujours en Grande-Bretagne. Dans le premier cas, vous devrez vérifier que le salarié possède bien une autorisation de travail ou un titre de séjour mentionnant expressément qu’il est autorisé à travailler en France. Si son titre de séjour ne comporte pas d’autorisation de travail, le candidat britannique devra lui-même passer par la procédure de changement de statut. Dans le second cas, vous devrez faire vous même la demande d’autorisation de travail auprès de la préfecture. 

APRIL International, l’assurance santé internationale des expatriés britanniques en France

Vous êtes déjà expatrié en France ou dans un autre pays de l’Union européenne, ou vous préparez votre prochain déménagement ? Nos experts en protection des expatriés peuvent vous aider à choisir les meilleures options en fonction de votre statut de résidence, de votre profil d’assuré et de votre budget. La solution d’APRIL International en matière de complémentaire santé en France vous offre 5 niveaux de garanties, le tiers-payant ainsi qu’une couverture hors de France. 

Titre articles poussés
En savoir plus sur : Expatriation ou détachement