Image d'introduction
Femme travaillant en plein air sur ordinateur portable
Date de publication
Texte d'introduction

Ralentir, profiter des siens, revenir à l’essentiel… Le Covid-19 a souvent chamboulé nos vies et a eu un impact indéniable sur notre manière de travailler. Nous sommes désormais nombreux à avoir repensé nos habitudes et appris à travailler autrement… mais aussi ailleurs ! Surfant sur cette tendance, de plus en plus de pays lancent des visas destinés aux travailleurs mobiles ou digital nomads. Une aubaine pour les globe-trotters dans l’âme qui n’avaient pas, jusque-là, cette opportunité.

Corps de l'article

À la recherche d’un visa télétravail sur une île des Caraïbes ? Une surenchère de possibilités !

> À lire aussi : Assurance pour digital nomads : comment continuer le voyage en toute sécurité ?

1. Antigua et Barbuda

Besoin de dépaysement pour retrouver l’inspiration ? Les îles antillaises d’Antigua et Barbuda ont tout prévu pour leurs hôtes armés du visa « Nomad Digital Residence ». Valable 2 ans, ce visa coûte 1 500 USD (1 250 €) pour une personne seule, 2 000 USD (1 660 €) pour un couple, et 3 000 USD (2 500 €) pour une famille de trois personnes ou plus. Lors de sa demande, le candidat doit fournir, entre autres, une attestation d’assurance santé le couvrant tout le long de son séjour et justifier d’un revenu annuel d’au moins 50 000 USD (41 600 €).

> Site officiel : https://antiguanomadresidence.com

2. Aruba

La proposition de l’île d’Aruba à travers son programme « One Happy Workation » est un peu différente de celle de ses consoeurs insulaires. Pour être autorisé à y passer 3 mois en tant que digital nomad, il faut réserver un forfait dans l’un des hôtels ou résidences touristiques de l’île. Il est également requis d’adhérer à la couverture santé locale.

> Site officiel : https://www.aruba.com/us/one-happy-workation

3. La Barbade

Piquer une tête entre 2 réunions sur fond de culture bajan, c’est possible à La Barbade ! Cet autre paradis insulaire des Antilles propose un visa dédié aux digital nomads : le « Welcome Stamp ». Pour obtenir ce sésame valable 12 mois renouvelables, chacun doit être couvert par une assurance santé, certifier avoir un revenu annuel de 50 000 USD minimum (41 600 €), et s’acquitter des frais de 2 000 USD (1 660 €), ou 3 000 USD (2 500 €) pour un couple. 

> Site officiel : https://barbadoswelcomestamp.bb

4. Les Bermudes

Avec son programme intitulé « Welcome to Work from Bermuda », l’archipel de la couronne britannique annonce la couleur. Pour bénéficier de ce visa d’un an – renouvelable au cas par cas –, la demande se fait en ligne et implique de pouvoir justifier de revenus suffisants et/ou réguliers ainsi que d’une assurance santé. Les frais sont de 263 USD (219 €). 

> Site officiel : https://forms.gov.bm/work-from-bermuda/

5. Les îles Caïmans

Dans la famille « eden pour travailleur en manque de soleil », on demande les îles Caïmans ! Grâce au programme « Global Citizen Concierge », bronzage et travail ne seront plus incompatibles… à condition de gagner un minimum de 100 000 USD par an (83 000 €) – ou 180 000 USD (150 000 €) pour un couple –, de régler les frais annuels de 1 469 USD (1120 €) et d’être couvert par une assurance santé. Le visa est valable 2 ans. 

> Site officiel : https://www.visitcaymanislands.com/en-gb/global-citizen-concierge/
 

D’autres destinations qui ouvrent leurs bras aux digital nomads en 2021

6. L’Islande

Il n’y a pas que les Tropiques qui ont intégré les pratiques du remote work dans leur politique d’immigration ! Vous aimez les grands espaces sauvages, rêvez de vous baigner dans des sources chaudes entre 2 calls, et d’admirer le soleil de minuit ? Destination Islande, qui vous accueille jusqu’à 180 jours si vous justifier de revenus mensuels, issus de votre travail à distance pour le compte d’une entreprise étrangère, d’au moins 7 700 USD de salaire (6 400 €) ou de 10 100 USD (8 400 €) si vous vous installez avec votre conjoint et/ou vos enfants.

> Site officiel : https://utl.is/index.php/en/long-term-visa-for-remote-workers-and-their-family-members

7. Dubaï (Émirats arabes unis)

Symbole de modernité et d’innovation, Dubaï a décidé de partager sa vie trépidante avec le monde entier. Ou tout du moins, avec les candidats qui, pour bénéficier du programme « Virtual Working » de 1 an, pourront justifier d’un revenu mensuel de 5 000 USD (4 160 €) et souscriront une assurance santé adaptée. Il ne faudra pas non plus oublier de régler les frais de 287 USD (239 €). 

> Site officiel : https://www.visitdubai.com/

8. Le Mexique

Son statut de séjour temporaire vous permet de résider sur le territoire mexicain plus de 180 jours et jusqu’à 4 années, mais ne vous autorise pas pour autant à y travailler : les digital nomads sont donc le cœur de cible de ce visa particulier ! Condition pour l’obtenir : justifier de ressources nettes mensuelles au moins équivalentes à 300 jours de salaire minimum mexicain (donc environ 2 150 USD ou 1 700 € par mois), sur les 6 derniers mois. Et d’un bas de laine représentant au moins 5 000 jours de salaire minimum mexicain (environ 35 750 USD, soit 30 000 €). 

> Site officiel : https://embamex.sre.gob.mx/chile/index.php/servicios-consulares/visas/vtemporal

9. La Géorgie

Avec son programme « Remotely from Georgia », la Géorgie s’impose comme l’un des pays les plus « digital nomad friendly ». À la croisée des continents et des cultures, elle invite les travailleurs mobiles de tous horizons à venir s’inspirer de ses paysages caucasiens durant 1 an, sur présentation d’une attestation d’assurance santé et de preuves de revenus (2 000 USD mensuels, soit 1 664 € minimum). 

> Site officiel : https://registration.gov.ge/pub/form/20/ydrv71/

10. L’île Maurice

Qui a dit que Maurice était réservée aux lunes de miel ? L’ambiance s’annonce en effet studieuse sous les cocotiers avec le visa « Premium ». Proposé aux digital nomads pouvant justifier de ressources suffisantes et d’une couverture santé, il leur offre un accès illimité et gratuit à toutes les beautés de cette île volcanique pendant 12 mois (renouvelables).

> Site officiel : https://business.edbmauritius.org

APRIL International : une assurance santé sur mesure pour les digital nomads

APRIL International vous propose une assurance santé qui vous couvre aussi bien durant vos sessions de brainstorming que vos aventures, que vous partiez 6 mois ou un an pour travailler à distance depuis un autre pays. Détail important : la prise en charge des frais de santé liés au Covid-19 y est toujours incluse. 

Titre articles poussés
Le plein de conseils & infos pour travailler d'où vous voulez !