Image d'introduction
Avantages fiscaux pour les nomades numériques : quels pays ?
Date de publication
Texte d'introduction

De nombreux pays ont bien compris qu’il était important d’attirer les expatriés et les nomades digitaux pour relancer leur économie après la crise de la Covid-19. Et quoi de plus efficace pour attirer ces travailleurs indépendants que de leur proposer des avantages fiscaux ? Petit tour d’horizon des pays qui proposent des réductions d’impôts et autres avantages aux nomades numériques.

Corps de l'article

Les avantages fiscaux en Europe pour les digital nomads

En Europe, de nombreux pays ont saisi l’importance d’attirer les nomades numériques sur leur sol. Parmi eux :  

La Croatie

La Croatie serait le paradis des nomades numériques : ils bénéficient d’une exonération totale d’impôts sur place. Pour y être éligible, il suffit de devenir résident fiscal en Croatie, en vous enregistrant en tant que tel auprès des autorités locales (dans les 3 mois suivant votre installation), ou obtenir un permis de séjour Digital Nomad d’un an via le programme « La Croatie, votre nouveau bureau » si vous n’êtes pas ressortissant de l’Union européenne (à moins que vous soyez ressortissant d’un pays bénéficiant d’un régime sans visa). 

L’Italie

L’Italie propose des avantages fiscaux parmi les plus intéressants d’Europe pour attirer les travailleurs nomades. En effet, les travailleurs indépendants devenant résidents fiscaux italiens et s’engageant à le rester au moins deux ans bénéficient d’une détaxation de 70% sur tous les revenus générés sur place !

> À lire aussi : Le système de santé en Italie

La Grèce

En Grèce, les nomades numériques expatriés bénéficient d’une fiscalité très avantageuse. Ces derniers peuvent en effet prétendre à une exonération d’impôts sur leurs revenus de 50 % pendant les 7 premières années sur place. Pour y être éligible, vous devez bien entendu déclarer votre résidence fiscale en Grèce !

Où profiter d’avantages fiscaux ailleurs dans le monde ?

D’autres pays non européens font les yeux doux aux expatriés avec des facilités d’obtention de visa et de nombreux avantages fiscaux.

Le Costa Rica

Au Costa Rica, les nomades numériques peuvent non seulement bénéficier d’un visa d’un an renouvelable, mais aussi d’une exonération d’impôts sur le revenu et d’une détaxation des imports d’équipements nécessaires à leur activité. Une condition pour en bénéficier : disposer d’un revenu mensuel supérieur à 3000$ (2770 €).

Le Panama

Le système fiscal du Panama est très avantageux pour les résidents, mais également pour les travailleurs nomades. En demandant une résidence permanente, vous ne serez imposé que sur vos revenus panaméens. Tous les revenus provenant de clients basés en dehors du Panama ne seront donc pas imposables !

Dubaï

Dubaï est bien connu des nomades numériques et travailleurs indépendants. En plus d’offrir un cadre de vie exceptionnel et des infrastructures à la pointe de la technologie, les résidents sont presque totalement exonérés d’impôts sur le revenu. 

> À lire aussi : L’assurance santé à Dubaï en cas d'expatriation

Les précautions à prendre avant de se lancer dans l’aventure du nomadisme digital

Pour bénéficier des avantages fiscaux cités précédemment, vous devez vous expatrier officiellement dans le pays en question, pas seulement y passer quelques mois ! En effet, la fiscalité française est claire : si vous possédez un logement en France, que vous y passez plus de 6 mois par an ou que le siège social de votre entreprise est basé en France, vous devrez payer des impôts en France. 

Attention donc à la double imposition ! Si la France a signé des conventions fiscales bilatérales avec de nombreux pays pour éviter cette situation, ce n’est pas le cas pour tous. Selon votre futur pays de résidence, vous risquez donc de devoir payer non seulement des impôts dans votre pays d’accueil, mais également des impôts en France. 

Enfin, prenez garde au système de santé de votre pays d’expatriation. Si certains pays proposent une imposition avantageuse pour les nomades numériques, les frais de santé peuvent y être bien plus élevés qu’en France : c’est le cas à Dubaï par exemple ! Pour être couvert en cas de pépin à l’étranger, n’hésitez pas à souscrire une assurance santé spécialement pensée pour les expatriés ou les télétravailleurs depuis d'étranger.

Titre articles poussés
En savoir plus