Image d'introduction
Homme regardant la ville de Stuttgart
Date de publication
Texte d'introduction

116 000 ressortissants français se sont déjà installés en Allemagne, attirés par le dynamisme de l’économie outre-Rhin. Une entreprise vous propose de vous expatrier pour y travailler ? Bonne nouvelle ! Voici quelles sont les spécificités du contrat de travail dont vous bénéficierez.

Corps de l'article

Contrat de travail allemand : CDI ou CDD ?

Il n’existe pas de Code du travail à proprement parler en Allemagne : les relations salariales sont régies par différentes lois distinctes, abordant chaque aspect de la vie professionnelle.  

Comme en France, l’employeur peut vous embaucher en CDI ou en CDD. Mais dans cette seconde hypothèse, le contrat ne pourra être conclu que pour :

Remplacer un autre salarié malade ou en congé parental ;
Faire face à un accroissement temporaire d’activité ;
Faciliter l’accès à l’emploi de certaines catégories de travailleurs en difficulté.

Cependant, si vous avez au moins 52 ans et que le contrat est signé pour deux ans maximum, l’employeur peut recourir à un CDD sans justification.

Une période d’essai peut également être prévue au contrat, d’une durée maximale de 6 mois.

> À lire aussi : pourquoi s’expatrier en Allemagne ? 

La durée légale dans le contrat de travail de droit allemand

La durée légale du temps de travail en Allemagne est fixée à 8 heures par jour, soit 40 heures par semaine, sauf convention collective pouvant la diminuer à 35 heures. Des raisons exceptionnelles peuvent, quant à elles, justifier des journées de travail de 10 heures, sans que le temps de travail moyen effectué ne puisse dépasser 8 heures par jour.

S’agissant des congés payés, notez que le droit social allemand est moins généreux qu’en France ! Il ne prévoit que 20 jours de congé par an pour un équivalent temps plein. Il s’agit toutefois d’un minimum que les contrats et les conventions collectives peuvent prévoir d’augmenter.

La rémunération dans le contrat de travail en Allemagne

Il existe un salaire horaire minimal en Allemagne, fixé à 9,35 € brut en 2020 (sauf convention collective plus avantageuse). 

Bon à savoir : si vous êtes embauché en tant que commercial, le contrat de travail peut prévoir une part de rémunération variable, mais une partie fixe doit obligatoirement être convenue.

Des cotisations sociales salariales d’environ 20 % y sont appliquées, l’employeur versant de son côté des cotisations patronales d’un montant à peu près équivalent. Ces charges permettent de financer différentes prestations de Sécurité sociale dont notamment :

  • l’assurance chômage : elle est moins favorable outre-Rhin qu’en France. Pour y prétendre, vous devez avoir travaillé au moins 12 mois sur les 2 années précédentes. Le montant de l’indemnisation est fixé à 60 % du salaire net moyen si vous êtes célibataire (porté à 67 % si vous avez un enfant à charge) ; il est versé pendant une période qui dépend de votre durée d’emploi (par exemple, pour les moins de 50 ans, pendant 6 mois pour une durée de travail de 12 mois) ;
     
  • l’assurance maladie : les salariés sont généralement affiliés au système public d’assurance santé obligatoire (Gesetzliche Krankenversicherung). Ils doivent dès lors choisir une caisse d’assurance parmi les quelque 150 existants dans le pays (appliquant les mêmes niveaux de remboursement, elles proposent toutefois des services différents, par exemple des programmes de fidélisation ou de prévention). Les soins sont directement pris en charge (avec un ticket modérateur souvent raisonnable), mais les soins dentaires et optiques, les soins prodigués hors Europe, ainsi que les arrêts maladie supérieurs à 6 semaines sont peu ou pas couverts. C’est pourquoi de nombreux Allemands souscrivent une assurance santé complémentaire. 

> Bon à savoir : les salariés dont les revenus annuels dépassent 67 750 € (seuil 2019) peuvent choisir d’être uniquement affiliés au système d’assurance santé privé (Private Krankenversicherung). Les cotisations, financées en partie par l’employeur, dépendent des niveaux de couverture souscrits mais sont souvent assez élevées. S’ils optent pour le système privé, les salariés doivent de plus souscrire obligatoirement une assurance dépendance conjointement à leur assurance santé.
 

Titre articles poussés
Plein de conseils et infos pour vivre en Allemagne