Image d'introduction
Date de publication
Texte d'introduction

Après plus de 4 ans de discussions et de négociations, un accord a enfin été trouvé concernant les conditions de mise en œuvre du Brexit. Depuis le 1er janvier 2021, le Royaume-Uni est donc définitivement sorti de l’Union européenne, et de nouvelles règles s’appliquent désormais aux voyageurs et futurs expatriés citoyens de l’Union européenne. Vous comptez vous installer au Royaume-Uni dans un futur proche ou vous y habitez déjà ? On fait le point sur le nouveau système d’immigration mis en place et les dispositions à respecter.

Corps de l'article

Brexit : un nouveau visa de travail à points obligatoire

Si vous souhaitez vous installer prochainement au Royaume-Uni, sachez qu’il est désormais indispensable d’obtenir un emploi avant de pouvoir vous y expatrier. En effet, la politique d’immigration stricte adoptée par le gouvernement de Boris Johnson a pour but de sélectionner drastiquement les futurs expatriés européens.

Ainsi, pour bénéficier d’un visa valable 5 ans, vous devez tout d’abord remplir 4 conditions indispensables :

  • obtenir une promesse d’embauche de la part d’une entreprise, validée par le ministère de l’Intérieur britannique ;
  • pour un emploi qui correspond à votre niveau de compétence ;
  • offrant un salaire supérieur ou égal à £20,480 (soit 22 909,34 €) ;
  • et avoir un niveau d’anglais suffisant (niveau intermédiaire à B1).

Chacune de ces conditions obligatoires est attributive de points, 70 étant nécessaires pour être éligible au visa. Il est possible d’atteindre ce seuil en satisfaisant aussi d’autres conditions d’une liste complémentaire, au choix : 
 

Critères Caractère
obligatoire ou non
Nombre de points associés
Promesse d’embauche Obligatoire 20
Emploi correspondant au niveau de compétence Obligatoire 20
Niveau d’anglais requis Obligatoire 10
Salaire entre £20,480 (minimum) et £23,039 Obligatoire 0
Salaire entre £23,040 et £25,599 Complémentaire 10
Salaire de £25,600 ou plus Complémentaire 20
Profession en pénurie de main-d’oeuvre Complémentaire 20
Profession de santé ou de l’éducation répertoriée Complémentaire 20
Docteur dont la thèse est en lien avec l’emploi visé Complémentaire 10
Docteur en STEM (science, technology, engineering, and mathematics) dont la thèse est en lien avec l’emploi visé Complémentaire 20
Primo-entrant sur le marché du travail Complémentaire 20

À noter : les résidents de plus de 6 mois au Royaume-Uni, salariés comme indépendants, doivent désormais s’acquitter de cotisations sociales (Immigration Health Surcharge) d’un montant de £624 par an et par personne (ou de £470 par an pour les enfants et les étudiants). Ils peuvent alors bénéficier ainsi de la Sécurité sociale britannique (National Health Service, NHS), qui ne couvre toutefois que les soins délivrés par le secteur public de santé. Les professionnels de santé, salariés ou indépendants, peuvent être exemptés de cotisations à certaines conditions.

> En savoir plus : Le système de Santé au Royaume-Uni

Quels changements pour les expatriés actuels suite au Brexit ?

Pour les Européens déjà installés au Royaume-Uni avant le Brexit, soit avant le 1er janvier 2021, peu de changements sont à constater. Ainsi, grâce à l’accord de retrait, ces expatriés pourront continuer de bénéficier à vie des mêmes droits de travail et de séjour au Royaume-Uni, ainsi que des mêmes prestations sociales qu’avant le Brexit.

Ils devront toutefois s’inscrire en ligne avant le 30 juin 2021 pour obtenir un statut de résident permanent (« settled status ») s’ils sont sur le territoire depuis plus de 5 ans, ou de résident temporaire (« pre-settled status ») si ces 5 ans ne sont pas encore écoulés. 

Expatriés au Royaume-Uni : bien s’assurer avec APRIL International

Depuis le Brexit, il est d’autant plus indispensable de souscrire une assurance santé internationale lorsque l’on souhaite travailler ou étudier au Royaume-Uni. Si vous y résidez pour moins de 6 mois, votre carte européenne d’assurance maladie n’est plus valable sur le territoire britannique ! Et si vous vous y installez durablement, votre couverture NHS ne suffira pas à couvrir vos dépenses si vous avez recours aux soins du secteur privé.  

Avec une formule modulable selon vos besoins et différents niveaux de couverture, APRIL International vous garantit d’être couvert en cas de pépins.

APRIL International, c’est aussi : 

  • Aucune avance de frais en cas d’hospitalisation
  • Zéro paperasse pour des remboursements plus rapides 
  • La prise en charge systématique des frais de santé liés à la Covid-19 
Titre articles poussés
Le plein de conseils & infos pour préparer son expatriation