Image d'introduction
S'expatrier au Cambodge : pourquoi ? Comment ?
Date de publication
Texte d'introduction

Paysages à couper le souffle, richesse culturelle, climat idyllique, coût de la vie bas… L’Asie est depuis des décennies un véritable Eldorado pour les expatriés. Si la Thaïlande et le Vietnam ont pendant longtemps été en tête des destinations phares de l’Asie du sud-est, le Cambodge n’a pas dit son dernier mot et se hisse petit à petit en haut de la liste. Vous envisagez vous-même de vous expatrier au Cambodge ? Voici un mode d’emploi express avant de sauter le pas. 

Corps de l'article

Pourquoi s’expatrier au Cambodge ?

Les motivations sont diverses, mais parmi les plus évidentes on retiendra l’accueil chaleureux et bienveillant des cambodgiens. La culture bouddhiste, majoritaire dans le pays, y est certainement pour quelque chose… Aux sourires quasi permanents, ajoutez une grande curiosité des autres cultures, surtout de la part des jeunes générations, qui contrairement à leurs ainés, parlent pour la plupart anglais. Étant donné que 70% de la population a moins de 30 ans, la barrière de la langue ne sera que rarement un problème… 

Bien entendu, la dimension sociale n’est pas la seule raison de s’expatrier au Cambodge. Le royaume des Khmers est un véritable joyau tant par ses paysages que par son patrimoine historique et culturel. Est-il bien nécessaire de citer Angkor ? Merveille architecturale et vestige de l’Empire Khmer classé au patrimoine de l’Unesco. Aujourd’hui le développement du réseau routier permet d’ailleurs d’aller bien au-delà de Siem Reap ou de la capitale Phnom Penh. 

Enfin, et c’est aussi l’un des arguments majeurs des expatriés installés au Cambodge : le coût de la vie. Comptez a minima 500$ par mois pour vivre correctement. Si vous doublez vos sources de revenus, la vie devient alors très confortable. À titre d’exemple, le loyer d’une villa avec piscine à Siem Reap coûte en moyenne 600$ par mois. Le dollar américain est en effet la référence monétaire dans tout le pays avec le Riel cambodgien. 

> Pour aller plus loin : 5 conseils pour bien s’intégrer dans son pays d’expatriation

Explorez nos offres d'assurance santé pour tous les expatriés

Grâce à nos tarificateurs, examinez quelle est la formule qui correspond le mieux à votre voyage au Cambodge et souscrivez facilement en ligne.

Moins de 12 mois à l'étranger

Devis en ligne  ›

Plus de 12 mois à l'étranger

Devis en ligne ›

Quel visa pour s’expatrier au Cambodge ?

Les démarches administratives pour entrer au Cambodge sont très simples. Il convient de déterminer en amont quel visa sera le plus adapté à votre projet d’expatriation : 

  • Visa T : destiné aux touristes pour des séjours courts, il vous permettra de rester un mois sur le territoire cambodgien, ou deux si vous décidez de le prolonger. Un bon moyen de prendre ses marques avant de d’installer en vue d’une expatriation.
  • Visa EG : valable pour une durée de 3 ou 6 mois, c’est un visa prolongé qui vous permettra d’éventuellement poursuivre votre prospection après un visa touriste.
  • Visa EB : visa business qui permet de travailler au Cambodge, valable pour une durée de 3, 6 ou 12 mois et renouvelable indéfiniment. 
  • Visa ES : visa étudiant qui permet de séjourner au Cambodge pour 3, 6 ou 12 mois. Si vous souhaitez le prolonger au bout d’un an, il vous faudra faire une nouvelle demande de visa.
  • Visa ER : destiné aux expatriés retraités, ce visa est disponible pour une durée de 3, 6 ou 12 mois renouvelables sans limite. 

La demande de visa peut se faire directement à l’ambassade, par courrier ou bien à votre arrivée au Cambodge. Pour les visas touriste, il est possible de l’obtenir en ligne. 

Travailler au Cambodge : mode d’emploi

Pour travailler au Cambodge il vous faudra obtenir un visa EB. Mais ce n’est pas tout. Il vous faudra également obtenir en amont de votre arrivée un permis de travail et une carte de travail. Dans le cas d’une embauche, c’est l’employeur qui se charge de les obtenir. Si, par contre vous êtes entrepreneur, il vous faudra faire la demande auprès du Ministère du Travail et de la Formation professionnelle.

> Bon à savoir : les employeurs cambodgiens se doivent de respecter des quotas d’embauche pour les étrangers, à savoir maximum 10% du nombre total des employés. Et les salaires restent peu élevés par rapport à la France (entre 800 et 1500$). Pour cette raison, beaucoup d’expatriés au Cambodge sont soit retraités soit déjà en activité (par exemple en tant que digital nomad, à leur compte ou salarié).

Quelle couverture santé pour les expatriés au Cambodge ?

La question de la santé est primordiale lorsque l’on s’expatrie. Le Cambodge est malheureusement encore peu équipé en termes d’infrastructures sanitaires et manque de moyens pour assurer des soins de qualité et facilement accessibles. La plupart des expatriés se rendent dans les cliniques privées, voire à l’étranger (Thaïlande, Singapour) afin de bénéficier des mêmes standards qu’en France. Pour toutes ces raisons, il est primordial de souscrire une assurance santé internationale avant votre départ.

S’expatrier au Cambodge sans encombre avec APRIL International

Frais d’hospitalisation élevés dans les cliniques privées, frais d’évacuation dans un pays voisin, voire de rapatriement en France… Assurez votre santé pendant votre expatriation. APRIL International s’engage à vous suivre au Cambodge et au-delà avec ses solutions d’assurance internationale spéciale expatriés.

Titre articles poussés
En savoir plus sur : Préparer son expatriation