Image d'introduction
Quitter la suisse pour expatriation
Date de publication
Texte d'introduction

Près de 11% de Suisses ont déjà choisi de s’installer à l’étranger (dont plus de la moitié en Europe*). Vous êtes vous aussi tenté par l’aventure de l’expatriation ? Attention car certaines démarches utiles, et d’autres obligatoires, sont à réaliser à l’occasion de votre départ. Annonce auprès des autorités, fiscalité, gestion de vos assurances locales ou encore de vos fonds de prévoyance sont autant de formalités dont vous devrez vous occuper.

Corps de l'article

Annoncer votre départ : une formalité obligatoire pour quitter la Suisse

S’il compte déménager pour s’installer dans un autre pays, tout résident suisse est tenu de l’annoncer formellement auprès de sa commune de résidence actuelle, au minimum 15 jours avant son départ effectif. Selon les cantons, cette démarche peut être faite en ligne (comme par exemple dans le canton de Genève), par courrier ou bien en personne au guichet dédié de sa commune, en fournissant un formulaire de départ complété et la copie d’une pièce d’identité.

Cette formalité sert notamment à fixer la date jusqu’à laquelle vous serez imposé en Suisse, l’année de votre départ ; certains cantons vous demanderont à cet effet de joindre vos dernières déclarations fiscales à votre dossier. 

Elle vous permet aussi de vous faire délivrer une attestation officielle de départ, qui peut faciliter vos différentes autres démarches administratives : clôture de compte bancaire, démarches fiscales, préavis de résiliation de bail et autres contrats (énergie, assurance multirisques, assurance maladie…). 

Bon à savoir : si votre pays de destination requiert un permis de résidence ou de travail, pensez également à entamer les démarches plusieurs mois avant votre départ

Quelle assurance santé pour les Suisses expatriés ?

Tout dépend du système de Sécurité sociale de votre nouveau pays de résidence. 

Certains imposent, parfois selon votre statut d’activité, que vous soyez affilié à leur régime d’assurance maladie : le cas échéant, vous devez vous y immatriculer, et vous bénéficiez alors de sa couverture sociale. Mais celle-ci n’est parfois pas complètement suffisante pour garantir un remboursement optimal des frais de santé : la souscription d’une assurance santé complémentaire est alors souvent nécessaire. Le cas échéant, vous pouvez choisir une assurance complémentaire locale, ou une assurance santé internationale. Avantage de cette solution ? Vos frais de santé sont généralement couverts dans de nombreux pays, et si vous bénéficiez de soins délivrés en Suisse, ils sont alors eux aussi remboursés. 

D’autres pays vous laissent libre de choisir l’assurance santé de votre choix : assurance maladie publique si elle existe, ou contrat privé. Dans ce cas, vous pouvez là encore choisir entre :

  • une assurance santé privée locale
  • une assurance santé internationale
  • dans certains cas, un contrat d’assurance maladie suisse avec des garanties étendues à l’international (mais tous les assureurs ne proposent pas cette option)

Dans tous les cas, veillez à ce que vos assurances santé s’enchaînent sans interruption afin de ne pas vous retrouver sans couverture.

Deuxième et troisième pilier : que deviennent vos fonds de prévoyance si vous quittez la Suisse ?

Si vous quittez la Suisse pour quelques années seulement, dans l’optique de revenir vivre en Suisse après votre expérience à l’étranger, vos fonds de prévoyance gagnent à rester en place, pour prendre effet au moment de votre retraite. Mais si vous quittez la Suisse définitivement, vous pouvez avoir intérêt à retirer tout ou partie de vos avoirs prévoyance de manière anticipée. 

Si vous vous établissez dans un pays de l’UE ou de l’AELE (Islande, Liechtenstein, Norvège), vous pouvez en effet toucher en espèces la part sur-obligatoire de la prestation de sortie de votre deuxième pilier LPP. La part obligatoire (les avoirs de vieillesse minimum) est conservée jusqu’à votre retraite, après quoi elle pourra vous être versée sous forme de rente. Hors UE/AELE, ou si vous n’êtes pas soumis au régime de prévoyance de votre pays de résidence, la part obligatoire peut aussi vous être versée en espèces sans restriction.

Quant au troisième pilier, vous pouvez également le retirer si vous prouvez votre départ définitif. Attention toutefois : certains contrats imposent des pénalités pour retrait prématuré ! Prenez contact avec la banque ou l’assurance chez qui vous avez souscrit votre contrat pour connaître vos options et les frais encourus.

À l’arrivée dans le pays de destination

Les ressortissants suisses ont l’obligation de s’inscrire au registre des Suisses de l’étranger dans les 90 jours après leur départ via le Guichet en ligne du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Il est également possible de s’inscrire auprès de la représentation compétente (ambassade, consulat), mais cette démarche est quant à elle optionnelle.

Le DFAE propose aux Suisses de l’étranger un large éventail de services afin de faciliter leurs démarches et de les mettre en relation avec les services utiles. Le guichet en ligne permet notamment d’annoncer un changement d’état civil (mariage, naissance, changement de nom, décès…), de commander un certificat de nationalité ou encore de s’inscrire au registre électoral. En effet, les Suisses expatriés peuvent exercer leur droit de vote par correspondance au niveau fédéral, et dans certains cantons également pour les votations locales.

APRIL International : pour vous accompagner dans vos projets de mobilité hors de Suisse !

Vous souhaitez vous installer à l’étranger pour quelques années seulement ? Quitter la Suisse de façon durable pour habiter dans un autre pays d’Europe, ou à l’autre bout du monde ? Vous êtes étudiant, sans emploi, salarié, travailleur indépendant ou retraité ? Quels que soient votre profil et votre destination, comptez sur notre assurance santé internationale et ses différents services associés. Objectif : vous garantir une qualité de soins et de couverture optimale !

*Source : Statistique des Suisses de l’étranger, 2020

Titre articles poussés
En savoir plus sur : Préparer son expatriation