Image d'introduction
Jeune femme à l'aéroport avec sac à dos
Date de publication
Texte d'introduction

Tout quitter pour partir à l’autre bout du monde pendant 1 an ou plus ne se fait pas du jour au lendemain. Vous êtes quasiment certain de décrocher votre PVT et imaginez déjà votre itinéraire de voyage ? Mais avez-vous pensé à prévenir votre propriétaire actuel ? Disposez-vous d’un permis de conduire international ou bien d’une assurance PVT ? Afin de ne rien oublier, passons en revue les indispensables avant votre départ !

Corps de l'article

La priorité : faire sa demande de PVT 

Au vu des délais administratifs plus ou moins longs selon les pays, la demande de PVT est la 1ère chose que vous devez effectuer. Cela vous permettra, en plus, d’éviter les imprévus de dernière minute comme découvrir que vous n’êtes plus éligible en raison de votre âge, que votre passeport sera périmé d’ici votre départ, ou encore que les quotas sont déjà atteints ! Dès que les demandes de PVT sont ouvertes, envoyez votre candidature. 

Souscrire une assurance PVT

Pour compléter votre visa, le pays dans lequel vous partez en PVT exige une assurance internationale ? Prenez le temps de bien comparer les offres. Toutes les assurances ne sont pas éligibles au dispositif. C’est pourquoi il est indispensable de souscrire une assurance PVT qui garantit à la fois la prise en charge des frais médicaux, l’hospitalisation et le rapatriement.

La souscription d’une assurance n’est pas obligatoire pour votre PVT ? Renseignez-vous tout de même sur le coût des frais de santé sur place, cela pourrait vous faire changer d’avis et vous donner envie de partir suffisamment protégé… 

Réserver son billet d’avion

Selon votre destination, le meilleur moment pour réserver votre billet d’avion peut varier. L’idéal étant de partir à la basse saison pour éviter de payer le prix cher. N’hésitez pas à comparer les offres en ligne et celles proposées par les opérateurs

Aller simple ou aller retour ? Certains pays exigeront que vous déteniez déjà votre billet retour. Si ce n’est pas le cas, prévoyez toutefois le budget nécessaire. 
Autres options : 

  • un billet open : vous choisissez la date de votre retour sans frais supplémentaires ;
  • ou un billet stopover : pour bénéficier d’escales longue durée dans d’autres pays avant la date de retour.

Prévoir les différentes démarches administratives avant votre départ en PVT

Si vous quittez votre logement avant de partir, il vous faudra prévenir votre propriétaire mais aussi différents services dont les impôts et votre banque. Sur ce point, vérifiez les conditions d’utilisation de votre carte de paiement à l’étranger.

Pour être tranquille à des milliers de kilomètres, n’oubliez pas également de faire une procuration, que ce soit pour votre compte en banque, réceptionner votre courrier ou encore faire valoir votre droit de vote.

Pensez aussi à vérifier que votre permis de conduire est valable dans le pays de votre PVT. Auquel cas, il vous faudra faire une demande de permis international.

Enfin, n’oubliez pas de résilier vos différents contrats : téléphone, internet, assurances, abonnements divers… Des préavis s’appliquent dans certains cas.

Trouver un job et un logement en PVT ?

Il vous sera difficile de tout anticiper, mais rien ne vous empêche de déjà vous renseigner sur le marché du travail local ou encore des offres de logement en PVT. Sur ce point, n’oubliez pas de réserver vos premières nuits sur place, en auberge de jeunesse par exemple. En effet, entre votre backpack et le jetlag, vous serez bien content de pouvoir atterrir quelque part dès votre arrivée ! 

APRIL International, votre partenaire PVT !

Quelle que soit votre destination, APRIL International vous accompagne tout au long de votre voyage. Découvrez notre offre d’assurance PVT et ses nombreuses garanties !
 

Titre articles poussés
Le plein de conseils & infos pour partir en PVT !