Image d'introduction
Portrait d'Elodie en PVT en Australie
Texte d'introduction

« Je me suis rendue compte que le meilleur souvenir d’une d’expatriation ou d’un long voyage était pour moi une médaille ». Élodie, globe-trotteuse expérimentée, s’apprête à partir en PVT en Australie et a bien l’intention de continuer à allier voyage et running. À l’heure du départ, elle répond à nos questions.

Corps de l'article

 

Pendant ton PVT Australie, tu veux réussir à allier travail, découverte du pays et sport. Peux-tu nous en dire un peu plus ?

J’aime le soleil, la nature, la mer et le sport, c’est pourquoi j’ai choisi l’Australie pour mon premier PVT. J’ai entendu dire que les Australiens étaient de grands sportifs alors j’espère pouvoir faire du sport avec eux. Passionnée de running, j’ai hâte de courir sur le sable blanc à la fraîcheur du matin ou encore de découvrir les différents quartiers de Sydney. Je suis également une grande marcheuse, toujours partante pour une randonnée. J’ai donc choisi de commencer mon aventure à Cairns sur la côte Est pour y découvrir la grande barrière de corail, les longues plages de sable blanc et les parcs nationaux.

Je compte ensuite redescendre vers le sud en espérant trouver du travail à Sydney ou Melbourne. J’aimerai me poser quelques mois dans une grande ville pour y découvrir le mode de vie des Australiens. Je compte ensuite reprendre la route vers le centre du pays puis la côte Ouest. Au cours de mon voyage, j’aimerai travailler dans les bars, les restaurants, les hôtels, les cafés… ou mieux encore travailler pour des petites entreprises locales pour les aider à se développer sur internet puisque je suis consultante en marketing digital. Je pense également faire du HelpX, un système qui permet d’être logé et nourri gratuitement en échange de quelques heures de travail pour nos hôtes.

Le virus du voyageur, ça te parle ?

Oui, j’ai été contaminé par le virus du voyageur lorsque j’ai vécu à Londres. C’était il y a 4 ans, j’avais 24 ans à l’époque et c’était la première fois que je m’installais à l’étranger. J’ai adoré vivre à Londres pour son dynamisme, son mode de vie, ses évènements culturels et les rencontres que j’ai pu y faire. J’en ai profité pour visiter quelques endroits aux alentours : Brighton, Cambridge, Oxford… et depuis, on ne m’arrête plus.

Après Londres et un bref retour en France, j’ai eu la chance de partir vivre à Budapest en Hongrie où j’ai effectué un VIE pendant 2 ans. L’expérience d’expatriée fût très enrichissante. Budapest étant idéalement située au centre de l’Europe, j’en ai profité pour découvrir les alentours : la Croatie, la Slovénie, l’Autriche, la Slovaquie, la Pologne, etc.

Ayant toujours voyagé en Europe, en mars 2016 j’ai décidé de partir pour la première fois toute seule en Asie. J’ai passé 15 jours en Thaïlande où j’ai découvert des paysages époustouflants et une culture totalement différente.

J’ai tellement adoré ce voyage en solo que quelques mois plus tard, je suis partie au Canada. Aujourd’hui, voyager toute seule ne me fait plus peur, je suis prête pour l’aventure et la découverte de notre monde.

Accro au running, tu comptes bien continuer à courir en Australie… Quels défis vas-tu relever ?

Plutôt que d’acheter un objet souvenir ou une carte postale, je me suis rendue compte que le meilleur souvenir d’une d’expatriation ou d’un long voyage était pour moi une médaille. En effet, partout où je vais j’essaie de courir pour découvrir plus en profondeur le lieu. Depuis 2015, je participe à des courses officielles et j’adore ça car je rencontre d’autres passionnés comme moi, je me surpasse pour battre mon propre record et je repars avec une belle médaille, souvenir des kilomètres parcourus dans une ville et de l’effort réalisé. C’est ainsi que je lie mes 2 passions : voyage et running.

En Australie, j’espère pouvoir participer à au moins 2 courses officielles, si possible des semi-marathons. Peut-être même que j’essayerai de participer à des courses un peu plus originales comme courir dans le désert ou sur une plage de sable blanc.

Quelles sont les 5 choses que tu veux absolument faire pendant ton PVT ?

J’aimerai survoler la grande barrière de corail, faire un saut en parachute, apprendre à surfer, courir un semi-marathon, faire du bénévolat dans un refuge pour kangourous.

Pour suivre les aventures d’Élodie en Australie :

Rendez-vous sur elorunstheworld.com.

Titre articles poussés
En savoir plus sur : Programme Vacances-Travail