Image d'introduction
Jeune randonneuse Nouvelle-Zélande
Date de publication
Texte d'introduction

Auckland, White Island, lac de Rotorua… Votre itinéraire de voyage en Nouvelle-Zélande est fait ! Mais à moins de disposer d’un budget suffisamment important pour tenir une année entière, il va bien falloir décrocher un job (voire plusieurs). CV, secteurs d’emplois, salaire… On vous explique tout pour trouver un emploi pendant votre PVT en Nouvelle-Zélande.

Corps de l'article

Où trouver un job en Nouvelle-Zélande ?

À moins de parler couramment anglais et d’être qualifié dans des secteurs porteurs comme les TIC, l’ingénierie ou encore la santé, il vous faudra vous tourner vers des petits boulots. L’avantage : ce type de travail ne vous engage généralement pas à long terme et vous laisse ainsi plus de liberté pour voyager par la suite. 

En ville, le secteur de la restauration (hospitality) est monnaie courante : serveur, barista, runner... La concurrence peut toutefois y être rude, notamment à Auckland et Wellington. Vous pouvez aussi allier travail et plaisir en optant pour le district de Queenstone Lakes, Taupo ou l’une des régions de Canterbury sur l’île sud. La saison d’été (entre décembre et février) ne manquera pas de vous offrir des opportunités d’emplois dans le secteur du tourisme. Et pour ceux qui souhaitent travailler en pleine nature, il reste bien évidemment le fruitpicking ou le wwoofing.

Rédiger un CV en anglais

Pour décrocher un job en Nouvelle-Zélande, il vous faut obligatoirement un CV en anglais. Soyez concis et adaptez toujours votre CV à l’emploi auquel vous postulez. Inutile par exemple de préciser que vous avez un Master en biochimie si vous postulez pour un poste de réceptionniste… 

Pour le reste, le CV se présente comme tel :

  • Coordonnées : pensez à créer un email .com ou .nz et inutile d’ajouter une photo sauf indiqué ;
  • Une présentation de 2-3 lignes maximum ;
  • Les compétences à mettre en avant pour ce job ;
  • Les derniers emplois qui pourraient être un atout pour ce poste ;
  • Vos diplômes et leur équivalence en Nouvelle-Zélande ;
  • Et des références d’anciens employeurs ou bien de professeurs ou de collègues.

Les hobbies quant à eux restent optionnels, tout comme la cover letter ou lettre de motivation dans le cas d’un petit boulot.

Comment contacter les employeurs en Nouvelle-Zélande ?

Si les sites d’annonces en ligne sont un premier réflexe, ne vous limitez pas aux recherches sur Internet !

  • Lisez les journaux
  • Vérifiez les annonces publiées dans les auberges de jeunesse (Backpackers)
  • Faites du porte-à-porte et demandez à voir le manager
  • Inscrivez-vous dans une agence de placement (recruitment agency)
  • Parlez-en autour de vous, même avant votre départ. Un ami d’un ami pourrait vous révéler un bon plan qui sait… 

PVT en Nouvelle-Zélande : parlons argent !

Les impôts en Nouvelle-Zélande sont directement prélevés à la source. Pour travailler, il vous faudra obligatoirement un numéro fiscal, l’IRD. En règle générale vous serez prélevé à 10,5%.

Question rémunération, sachez que le salaire minimum s’élève à 17,70 $ brut/h. Vous ne pouvez pas être payé au-dessous sauf si vous avez entre 18 et 19 ans.

Enfin, un temps plein en Nouvelle-Zélande équivaut à 40h/semaine. Si vous travaillez des jours fériés, votre employeur est tenu de vous payer 1,5 plus.


APRIL International vous emmène au pays des Kiwis

Un PVT en Nouvelle-Zélande en vue ? N’oubliez pas de passer par la case assurance pour décrocher votre visa. APRIL International vous offre une solution d’assurance PVT clé en main !

Titre articles poussés
Le plein de conseils & infos pour partir en PVT !