Image d'introduction
Date de publication
Texte d'introduction

Vous partez en Programme vacances travail (PVT) en Nouvelle-Zélande, pour un an de découvertes fantastiques et d’expérience professionnelle anglophone ? Pour vivre la grande aventure sans souci, anticipez quel sera votre budget. Des incompressibles aux petits plaisirs, découvrez quel budget prévoir pour partir en PVT en Nouvelle-Zélande.

Corps de l'article

Partir en PVT en Nouvelle-Zélande : le budget pour postuler

Vous n’avez pas encore fêté votre 31e anniversaire ? C’est le moment de déposer votre demande de PVT ou Working Holiday Visa en Nouvelle-Zélande ! Pour la valider et obtenir votre visa, vous devez tout d’abord payer en ligne 280 dollars néo-zélandais (tarif applicable depuis juillet 2019) soit environ 160 euros selon le taux de change en vigueur. 

Mais il ne suffit pas d’avoir juste cette somme disponible sur votre compte en banque pour être éligible ! Afin de pouvoir franchir la douane néo-zélandaise, vous devrez prouver que vous avez les moyens de subvenir à vos besoins pendant votre séjour dans le pays. Pour cela, vous devez justifier disposer de 4 200 dollars néo-zélandais d’économies (environ 2 500 euros), en présentant une attestation bancaire par exemple. Vous devrez aussi présenter un billet d’avion retour, ou bien apporter la preuve que vous avez suffisamment de fonds pour le payer. 

Vous l’aurez compris : pour bien préparer votre départ, économisez !

Bon à savoir : selon votre période de départ, la compagnie aérienne et le nombre d’escales, un billet d’avion Paris-Auckland représente entre 500 et 1 200 euros.
 

L’assurance santé : un poste de dépenses obligatoire pour le PVT en Nouvelle-Zélande

En plus de vos économies, une autre condition d’entrée sur le territoire néo-zélandais pour un PVT est d’être couvert par une assurance santé. Dès votre arrivée dans le pays, la preuve de votre affiliation vous sera demandée.

Pourquoi est-ce important ? Parce que si le système de santé néo-zélandais est réputé être de qualité, les frais de santé peuvent rapidement grimper (comptez l’équivalent de 60 euros pour une consultation généraliste, et de 40 euros pour un passage chez le dentiste). L’accès à la protection sociale est réservé aux résidents permanents ou aux personnes y travaillant depuis plus de deux ans, ce qui n’est pas le cas d’une personne en PVT.

L’assurance internationale PVT a certes un coût, mais vous vous rendrez rapidement compte que c’est un investissement gagnant !

Le budget pour voyager et vivre en PVT Nouvelle-Zélande

La bonne nouvelle, c’est que, santé mise à part, la vie quotidienne est moins chère en Nouvelle-Zélande qu’en France ! Si vous vous installez à Auckland, vous déboursez environ 400 euros par mois pour vous loger en colocation

Aller plus loin : S’héberger pendant son PVT en Nouvelle-Zélande

Les courses alimentaires sont elles aussi plutôt bon marché : comptez en moyenne 120 euros par mois selon la taille et le niveau d’exigence de votre estomac. L’ouverture d’un compte bancaire avec une carte bleue est gratuite, et le forfait téléphonique tout inclus vous coûte autour de 5 euros par mois. 

Ce qui va peser sur votre budget, c’est surtout la partie « vacances » de votre PVT. L’essence varie parfois du simple au double selon les régions, et les frais de voyage peuvent exploser, par exemple si vous suivez les pas de Frodon à travers les plus beaux lieux de tournage du Seigneur des anneaux.

Alimentez donc votre budget voyage grâce au volet « travail » de votre PVT et pensez à alléger la facture, grâce aux bons plans dénichés sur les réseaux sociaux !

Pour assurer votre PVT en Nouvelle-Zélande, choisissez l’expertise d’APRIL International

Pour partir l’esprit tranquille, souscrivez une assurance santé internationale et rapatriement adaptée au PVT, qui vous couvre pour toute la durée de votre séjour.
 
Avec MyTravelCover spécial PVT d’APRIL International, vous choisissez votre niveau de garanties (couverture complète ou spécial petit budget), sans renoncer à l’essentiel. 

Titre articles poussés
En savoir plus sur : Programme Vacances-Travail