Image d'introduction
Etudiants au Canada
Date de publication
Texte d'introduction

Forte de son multiculturalisme ambiant, Montréal est l’une des destinations favorites des Français pour partir étudier à l’étranger. Vous envisagez aussi de rejoindre l’aventure ? Cursus, visas, budget… Soyez incollable sur le sujet avant de partir !

Corps de l'article

Où partir étudier à Montréal ?

Proche du LMD français, l’enseignement universitaire à Montréal compte parmi les meilleures universités du pays. Citons notamment la prestigieuse Université de Montréal ou l’Université de McGill

Les Cégeps ou collèges d’enseignement général et professionnel se rapprochent quant à eux de nos IUT ou de nos classes préparatoires. 

Selon le domaine d’études souhaité, trouvez l’institution qui vous correspond le mieux sur le site officiel du ministère de l’Éducation au Canada. Chaque établissement dispose de sa propre politique d’admission. Les délais peuvent être (très) longs, alors anticipez !

Montréal étant une ville cosmopolite par excellence, vous aurez la possibilité d’étudier en français ou en anglais.

Cap sur Montréal : obtenir un visa étudiant pour Canada

Une fois votre lettre d’admission en poche, il vous faut à présent obtenir votre « laissez-passer » pour le territoire canadien :

Vous partez moins de 6 mois : un visa de visiteur suffit (prix : 100 CAN) ;

Vous partez plus de 6 mois : permis d’études (visa étudiant de séjour temporaire au prix de 150 CAN et dont l’obtention suppose environ 6 semaines d’attente)  et le Certificat d’Acceptation au Québec (ou CAQ, dont le coût est de 114 CAN) exigés.

Attention, ces derniers ne sont accordés qu’aux étudiants étrangers admis dans un établissement d’enseignement désigné (EED). Vérifiez bien que l’université ou le collège choisi en fait partie avant de demander une admission.

> Le point sur la question de l’assurance santé pour les étudiants au Québec

Quel budget pour partir étudier à Montréal ?

Si vous choisissez d’étudier à l’Université de Montréal en 1er cycle, comptez 4463,53 CAN par trimestre, et 7940 CAN par an à l’université McGill. 

Les accords signés entre la France et le Québec permettent aux étudiants français de bénéficier des mêmes tarifs que les étudiants canadiens non-résidents du Québec, voire que les étudiants québécois, selon le cycle et l’établissement choisis.

Quant aux formations techniques et professionnelles des Cégeps, aucuns frais de scolarité ne sont demandés aux étudiants français !

Même chose pour les étudiants qui participent à un programme d’échange. 

Pour autant, il vous faudra subvenir à vos besoins sur place. Comptez en moyenne 10 000 € pour une année passée à Montréal. Dans ce budget pèse notamment la question du logement. Si la résidence étudiante est conseillée la 1ère année, il peut être intéressant de trouver une colocation en ville l’année suivante. Montréal possède en effet les loyers les plus bas du Canada, alors autant en profiter ! 

> À savoir : le permis d’études permet également aux étudiants étrangers de travailler. Mais si vous disposez d’un simple visa de visiteur il vous faut obligatoirement obtenir un permis de travail au préalable.

Destination Montréal avec APRIL INTERNATIONAL !

Le protocole d’entente France-Québec permet aux étudiants français de bénéficier de l’assurance maladie au Québec. 
Pour autant, celle-ci ne couvre pas la totalité des frais de santé, notamment en cas de soins dentaires ou optiques. Elle n’assure pas non plus de rapatriement en cas de nécessité et ne vous couvre pas ailleurs dans le monde.

C’est pourquoi souscrire une assurance internationale est largement recommandé avant de crisser son camp à Montréal, sans manger ses bas ;-) ! 

Titre articles poussés
En savoir plus sur : Programmes d'échanges