Image d'introduction
Université de Cambridge, Royaume-Uni
Date de publication
Texte d'introduction

Le 31 décembre 2020 a officialisé le retrait du Royaume-Uni de nombreux accords passés au sein de l’Union européenne, notamment ceux relatifs aux échanges étudiants. Depuis le 1er janvier 2021, le Royaume-Uni est ainsi considéré comme « pays tiers », car désormais extérieur au célèbre programme Erasmus + qui permet chaque année à des milliers de jeunes d’étudier, de faire un stage ou du volontariat dans un autre pays. Mais heureusement, partir étudier au Royaume-Uni est encore possible ! On vous dit comment.

Corps de l'article

Études au Royaume-Uni post-Brexit : visa or not visa ?

Avec le Brexit s’est mis en place un nouveau régime migratoire au Royaume-Uni, imposant aux étudiants européens les mêmes règles, ou presque, qu’aux autres ressortissants étrangers. Aussi ont-ils désormais besoin d’un visa pour rejoindre les bancs d’un établissement britannique, pour tout cursus d’une durée supérieure à 6 mois. La durée du visa étudiant dépendra de celle du cursus visé. Il pourra par ailleurs être renouvelé si la personne souhaite poursuivre ses études dans le pays. 

Les citoyens d’un État membre de l’UE souhaitant étudier pour une durée inférieure à 6 mois – les short term students – pourront, eux, se passer de visa, dans la mesure où les séjours touristiques de 6 mois maximum ne requièrent pas non plus de visa. 

Comment obtenir le Student visa pour le Royaume-Uni ?

Votre demande de visa peut être déposée au plus tôt six mois avant le début de votre cursus au Royaume-Uni. La réponse vous est généralement donnée sous trois semaines.

Parmi les pièces à joindre au dossier figurent :

  • un passeport valide ; 
  • une lettre d’acceptation de l’établissement choisi (Confirmation of Acceptance for Studies) ;
  • une autorisation parentale pour les mineurs.

D’autres conditions sont toutefois nécessaires à l’obtention du Student Visa, parmi lesquels la preuve de moyens financiers suffisants pour assumer vos frais de scolarité et de vie quotidienne, et un niveau de pratique minimal de la langue anglaise.

L’obtention du visa suppose, enfin, de s’acquitter de frais de £348 (£475 si la demande est faite sur le territoire britannique) et de la cotisation de santé obligatoire (healthcare surcharge) d’environ £470 par année d’étude. 

Que peut-on faire avec un visa étudiant ?

Le Student visa vous permet donc de séjourner et d’étudier au Royaume-Uni au-delà de 6  mois. Vous pouvez d’ailleurs arriver sur le territoire un peu avant le début de votre cursus : jusqu’à un mois avant (contre une semaine seulement sans visa). 

Étudier au Royaume-Uni vous permet également d’acquérir ou de faire valoir des crédits ECTS. En effet, malgré le Brexit, le pays fait toujours partie de l’Espace européen de l’enseignement supérieur (EEES)

Enfin, les informations restent à ce jour relativement floues quant à la possibilité de travailler ou d’avoir un statut d’alternant avec un visa étudiant. Quant aux conditions de stage au Royaume-Uni, elles dépendront essentiellement des modalités négociées entre l’établissement d’enseignement français et l’organisme d’accueil britannique.

Quelle couverture santé pour étudier au Royaume-Uni ?

Lors de votre demande de visa, vous devez obligatoirement vous acquitter de la cotisation de santé qui vous donnera accès au National Health Service (NHS), le système de santé britannique. Ce dernier vous garantit la gratuité de l’accès au système de santé public. (consultations de médecins agréés NHS, hospitalisation dans un établissement public…). 

Mais l’accès au secteur privé, dont les délais d’attente sont beaucoup moins longs, n’est pas pris en charge : son coût, souvent très élevé, est entièrement à la charge des patients, sauf s’ils disposent d’une assurance santé adaptée. En l’occurrence une assurance santé internationale pour étudiants à l’étranger

Des études au Royaume-Uni sans stress avec APRIL International

Adaptée aux besoins des étudiants partis étudier à l’étranger l'assurance santé d’APRIL International leur permet de se concentrer sur l’essentiel : leurs études. Elle prend en charge leurs soins courants mais aussi leurs frais dentaires, et même les soins effectués lors d’un retour temporaire dans leur pays d’origine. 

Titre articles poussés
Le plein de conseils & infos pour étudier au Royaume-Uni