Image d'introduction
Combien coute les soins de santé aux USA ?
Date de publication
Texte d'introduction

Avez-vous déjà envisagé de payer 280 $ pour une simple consultation chez un médecin généraliste, ou 1000 $ pour un détartrage dentaire ? Ces montants peuvent paraître faramineux mais ils font pourtant partie de la réalité pour plus de 325 millions de personnes aux États-Unis ! Vous allez prochainement vous y installer vous aussi ? Pour parer à toute déconvenue, pensez dès maintenant à choisir une assurance adaptée pour couvrir vos frais de santé.  

Corps de l'article

Le système de santé américain en bref

Jusqu’en 2013, l’assurance santé n’était pas obligatoire aux États-Unis. Mais depuis l’Obamacare, toute personne non couverte par son employeur se doit alors de souscrire une assurance privée, dont le montant de la cotisation dépend notamment des ressources annuelles de chaque foyer (les projets gouvernementaux d’assouplissement de cette obligation n’ont pour l’heure fait l’objet d’aucune mesure effective).

À cette obligation de principe s’ajoutent plusieurs dispositifs, souvent complexes, puisque les États-Unis ne disposent pas de système de protection sociale universel. On peut citer : 

  • Le Medicaid, une assistance médicale pour les ménages à faibles revenus (jusqu’à 138 % du seuil de pauvreté) ;
  • Le Medicare qui couvre les soins de santé de certaines catégories de personnes âgées et d’invalides.

Mais la plupart des personnes assurées aux États-Unis le sont grâce à leur entreprise. En effet, depuis 2015, les employeurs de plus de 50 salariés doivent financer la mutuelle santé de leurs collaborateurs travaillant au moins 30 heures par semaine (à moins qu’ils ne justifient d’une mutuelle individuelle). 

> Pour aller plus loin : Le régime américain de sécurité sociale

Combien coûte la santé aux États-Unis ?

Le système médical américain fait partie des plus chers au monde. Comptez par exemple (1) : 

  • 320 $ pour une consultation spécialiste en Californie ;
  • 28 000 $ pour un accouchement naturel, sans complication à New York ;
  • 49 000 $ pour une opération de l’appendicite en Floride. 

Inutile de préciser que la souscription d’une mutuelle santé est donc incontournable pour faire face à ces dépenses élevées. 

Pour s’assurer via une assurance américaine, plusieurs possibilités : 

  • les PPO (Preferred Providers Organizations) offrent notamment des tarifs préférentiels auprès de réseaux spécifiques de médecins ;
  • Les HMO (Health Maintenance Organizations), moins coûteuses, imposent à leurs assurés de consulter des médecins et des établissements de santé figurant sur des listes limitées ;
  • Les II (Indemnity Insurances), assurances santé « classiques », sont souvent les solutions les plus chères, dont le tarif dépend des niveaux de garanties souscrits.

Au moment de choisir votre contrat, attention au « copay » proposé, c’est-à-dire au reste à charge pour chaque type de soin. La plupart des mutuelles américaines prévoient aussi un « deductible », soit un montant de franchise à atteindre avant d’être remboursé. À noter : certains contrats ne couvrent pas les soins prodigués dans un autre État. Avis aux voyageurs ! 

Selon la Fondation Henry Kaiser Family, le coût moyen annuel d’une mutuelle individuelle américaine s’élève à 6251 $, et à 17 545 $ pour une famille de 4 personnes… (2)

> Zoom : 5 choses à savoir pour bien s’installer aux États-Unis

Expatriés aux États-Unis : les avantages de l’assurance santé internationale

Souscrire une assurance internationale réserve plusieurs avantages aux expatriés français outre-Atlantique :

  • continuer de bénéficier des modalités de remboursement de la protection sociale française en adhérant à la Caisse des Français de l’Étranger, et en souscrivant une complémentaire santé internationale ;
  • contracter une mutuelle expatrié dont la couverture globale est alors efficace dès le 1er euro dépensé. 

L’avantage de ces options ? Profiter d’une grille de remboursement claire et lisible, comparable à celle des solutions santé françaises… mais aussi pouvoir choisir en toute liberté ses médecins, et disposer de services très utiles aux expatriés (avis médical, réseaux de soins, assistance rapatriement etc.). 

(1) Données APRIL International Care, août 2018
(2) Primes annuelles moyennes versées par les employeurs.
 

Découvrez le rêve américain avec APRIL International

Simple mission ou expatriation ? APRIL International vous accompagne chaque jour au-delà des frontières. Découvrez les différents niveaux de notre solution Ma Santé Internationale pour une couverture optimale de vos dépenses de santé et de celles de vos proches aux USA.

Titre articles poussés
En savoir plus sur : Santé des expatriés