Image d'introduction
Texte d'introduction

Soins gratuits, absence d’avance de frais… Le système de santé espagnol est réputé pour sa qualité ! Mais il impose toutefois certaines contraintes qui incitent de nombreux Espagnols et expatriés à souscrire aussi une assurance complémentaire santé.

Corps de l'article

Qui peut bénéficier de l’Assurance maladie espagnole ?

En tant qu’expatrié permanent en Espagne, vous et vos ayants-droit bénéficiez de sa Sécurité sociale si vous participez à son système de cotisation sociale en tant que : 

  • salarié
  • travailleur indépendant
  • inscrit comme demandeur d’emploi (inscrit au Instituto Nacional de Empleo, l’équivalent de Pôle Emploi), après une période préalable d’emploi dans le pays
  • retraité bénéficiaire d’une pension versée par un organisme espagnol

Dans la mesure où vous entrez dans l’une de ces catégories, vous pouvez immédiatement bénéficier du système de protection sociale espagnol, dès lors que vous disposez d’un NIE (numéro d’identité d’étranger) et d’un Padron municipal (attestation de recensement auprès de votre localité de résidence).

Si vous n’avez pas acquis de droits à la Sécurité sociale espagnole, vous pouvez toutefois transférer vos droits à l’Assurance maladie acquis en France, en présentant à l’administration espagnole le formulaire S1 (Inscription en vue de bénéficier de la couverture de l’Assurance maladie). Vous pourrez alors prétendre à la prise en charge de vos dépenses de santé selon les conditions et les formalités espagnoles, pour le compte de la Sécurité sociale française. 

Expatriés : les conditions de prise en charge de vos dépenses de santé par l’Assurance maladie espagnole

Les assurés bénéficient de la gratuité de la quasi-intégralité des soins et n’ont dès lors aucune avance de frais à réaliser, en médecine de ville comme à l’hôpital, tant qu’ils respectent un parcours de soin et s’adressent à des médecins et des établissements du secteur public.

Dès son affiliation, chaque assuré se voit désigner un médecin traitant, officiant dans le centre de santé public (Centro de salud) de sa localité. Ses soins et examens sont remboursés lorsqu’ils sont délivrés ou prescrits par ce médecin traitant, ou par un médecin spécialiste vers lequel l’assuré doit avoir été préalablement orienté. En cas d’orientation vers un établissement hospitalier, il s’agira de l’hôpital public de sa localité (sauf pathologie spécifique réclamant une compétence ou des équipements particuliers). 

Les soins dentaires et l’optique ne sont, par contre, que très rarement pris en charge par la Sécurité sociale. 

Les limites du système de santé pour les expatriés en Espagne

La Sécurité sociale espagnole offre donc une protection optimale à ses assurés, qui ont accès à un secteur public de santé par ailleurs de très bonne qualité. 
 
Pour autant, ses délais d’attente peuvent être parfois très longs, notamment en matière de consultations spécialistes. Autres inconvénients : 

  • l’impossibilité de choisir son médecin généraliste traitant, ni ses médecins spécialistes
  • l’absence de prise en charge des dépenses dentaires et d’optique, souvent lourdes

 C’est pourquoi de nombreux Espagnols et expatriés en Espagne souscrivent une assurance santé complémentaire leur permettant de bénéficier de remboursements plus étendus. Il peut s’agir d’une mutuelle ou d’une assurance locale : beaucoup possèdent leurs propres réseaux publics et privés d’hôpitaux, de cliniques et de laboratoires, auxquels leurs assurés doivent avoir recours pour être remboursés (et généralement en respectant aussi le parcours de soin assuré par les médecins généralistes référents).
 
Il peut aussi s’agir d’une assurance santé internationale, qui permet de consulter les médecins de son choix et de fréquenter les établissements hospitaliers souhaités. Les soins sont totalement remboursés en fonction des garanties souscrites. 
 
Les + d’une bonne assurance santé internationale pour les résidents en Espagne ? L’absence d’avance de frais en cas d’hospitalisation, l’accès gratuit à la téléconsultation médicale, ou encore la couverture des soins délivrés lors de séjours en France. 

Titre articles poussés
En savoir plus sur : Santé des voyageurs