5 choses à savoir pour bien s’installer aux États-Unis

Préparer son installation aux USA

Si comme les pèlerins du Mayflower vous êtes vous aussi tenté par le rêve américain, sachez que l’aventure n’est pas sans embûche ! Certes, l’entreprise est moins périlleuse aujourd’hui qu’au d’XVIIème siècle, mais l’expatriation aux États-Unis n’en reste pas moins délicate, et ce pour de nombreuses raisons. Fiscalité, assurance expat, éducation… on vous explique tout ce qu’il y a à savoir avant le grand départ !

Le permis de conduire américain : est-il réellement indispensable ?

En partant vous installer aux États-Unis, vous vous dites peut-être que passer le permis de conduire américain est quelque peu superflu. En effet, pourquoi vous encombrer de ce genre de formalités lorsque vous avez un permis international ? Et bien sachez qu’outre-Atlantique, le permis de conduire a une toute autre utilité que sous nos latitudes ! En plus de vous autoriser à circuler sur les routes, ce dernier vous sert de carte d’identité, vous permet d’ouvrir un compte en banque, d’acheter un véhicule et de remplir 1 000 autres formalités. Alors révisez votre code et passez l’examen au plus vite après votre arrivée !

Fiscalité des expatriés aux États-Unis : le tax return

En quittant l’Hexagone, vous allez faire migrer votre foyer fiscal vers les États-Unis. Ce faisant, vous entrez dans le jeu très compliqué de la fiscalité américaine et du tax return ! Car si au pays de l’Oncle Sam vos impôts sont prélevés à la source, ils doivent cependant être régularisés chaque année. Pour ce faire, vous devrez alors remplir un interminable dossier. Comme la plupart des américains, vous pourrez faire appel à un comptable qui se chargera de tout pour régler vous. Attention, le service peut se chiffrer en centaines de dollars ! De plus, si vous vous y prenez trop tard, vous devrez vous affranchir d’amendes plus que conséquentes.

Pour en savoir plus : La fiscalité des expatriés

Le prix à payer de l’éducation américaine

Côté éducation, sachez qu’en tant qu’étranger vous devrez payer des frais de scolarité pour vos enfants, et ce même dans une école publique ! De plus, si vous souhaitez les inscrire dans une école privée ou une école française, vous devrez alors débourser d’importantes sommes d’argent.  À New York, le prix d’une année scolaire par enfant peut ainsi grimper jusqu’à 20 000 €…

La green card : comment obtenir ce précieux sésame ?

Pour pouvoir vous implanter définitivement au pays de l’Oncle Sam, vous allez devoir décrocher la fameuse green card (carte verte) et obtenir le statut de résident permanent. À moins d’avoir de la famille américaine ou de gagner à la loterie de la carte verte, vous devrez alors impérativement vous faire sponsoriser par votre employeur. Celui-ci devra remplir le formulaire l-140, Immigration Petition for Alien Worker. Vous devrez quant à vous régler les frais d’inscription de 580 $.

Zoom : Tout savoir sur la green card

Comment accéder à un système de santé efficace ?

En comparaison avec la Sécurité sociale française, le système de santé américain est bien moins avantageux et ne permet pas d’obtenir d’aussi grands remboursements. Et au prix des consultations et des actes médicaux (jusqu’à 100 € pour une visite chez le généraliste contre 20 € en France, plusieurs milliers pour une journée d’hôpital contre 800 € en France), mieux vaut disposer d’une bonne mutuelle ! S’il est possible d’obtenir une assurance santé via son emploi aux États-Unis, il est toutefois conseillé aux expatriés de se munir d’une assurance expat au moment de leur départ. Permettant de bénéficier d’une couverture aussi avantageuse qu’en France, elle offre une transition tout en douceur vers votre nouvelle terre d’accueil.

Date de publication : 2 Février 2018

Autres articles sur le sujet

Bien s’assurer pour s’expatrier au Canada
Voyage professionnel à l’étranger : et si vous optiez pour le e-visa ?
Choisir une mutuelle santé avant de s’installer au Mexique
Quel pays choisir pour s'expatrier ?
Bien préparer son expatriation à Casablanca
Focus sur les primes d’expatriation ou de mission à l’étranger
Mobilité internationale : comment bien négocier son départ ?
Travail à l’étranger : quelles incidences sur votre retraite ?
Fiscalité : quels points de vigilance en cas d'expatriation ?
Expatriés : quelles assurances résilier avant votre départ ?
Seniors expatriés : comment toucher votre retraite à l’étranger ?
Transporter ses effets personnels à l'étranger : comment faire ?
Impôts payés à l’étranger : comment obtenir un remboursement de taxes ?
Retraite à l’étranger : les meilleures destinations
Décrocher la résidence permanente au Canada via Entrée express
Suivre son conjoint à l’étranger : la démission légitime
Scolarité des enfants à l’étranger
Le recours à une agence de relocation vu par un expat à Londres
Les établissements scolaires français à l’étranger en 4 questions
Longs voyages : 3 façons de quitter son job sans démissionner
Résidence permanente en Australie : comment l’obtenir ?
Stocker ses biens pendant son séjour à l’étranger : mode d’emploi
Entreposer ses affaires : le stockage mobile vu par un expat
Les services de relocation en 4 questions
5 conseils pour ouvrir un compte bancaire à l’étranger
S’établir au Québec grâce au Programme de l’Expérience Québécoise (PEQ)
3 façons de décrocher une carte verte américaine
10 idées de jobs pour les globe-trotters
Travailler au Canada : décrochez votre permis de travail !
Faire légaliser des documents
Classement des villes les plus chères pour les expatriés
Expatriation : choisir un pays où il fait bon vivre
Expatriés français : quelles destinations, quels profils ?
La fiscalité des expatriés
Check list de l'expatriation
Bien préparer son déménagement à l'international