Travel management : comment mettre en place une politique de gestion de crise ?

gestion de crise

Lors d’un déplacement ou d’une mission à l’étranger, le travailleur expatrié peut être exposé à des dangers de nature variable et imprévisible. Afin de prévenir les risques et de protéger au maximum leurs employés, les entreprises se doivent de mettre en place une politique de gestion de crise. Comment faire ? APRIL International vous explique la marche à suivre.

Une politique de gestion de crise en matière de voyages professionnels : à quoi ça sert ?

Catastrophes naturelles, turbulences politiques, attentats, risques sanitaires, accidents aériens ou ferroviaires… Tels sont les multiples risques auxquels peut se retrouver confronté le travailleur expatrié ou détaché lors de ses séjours à l’étranger. Et si, bien sûr, ces événements sont heureusement rares, ils doivent pourtant être envisagés par les entreprises, celles-ci étant obligées de veiller sur la santé et la sécurité de leurs employés.

En effet, et conformément à l’article L4121-3 du Code du Travail, « l'employeur, compte tenu de la nature des activités de l'établissement, évalue les risques pour la santé et la sécurité des travailleurs […] À la suite de cette évaluation, l'employeur met en œuvre les actions de prévention ainsi que les méthodes de travail et de production garantissant un meilleur niveau de protection de la santé et de la sécurité des travailleurs. ». Cette obligation s’applique évidemment lors des voyages à l’étranger.

Ayant pour but de garantir le bien-être des travailleurs en déplacement, elle permet aussi de diminuer le facteur de stress lié au voyage. Elle garantit donc à l’employé un meilleur cadre de travail, rendant sa tâche plus aisée.

Quels sont les principes généraux d'une politique de gestion de crise en entreprise ?

Pour l’entreprise, la politique de gestion de crise repose avant tout sur la prévention des dangers qui pourraient guetter le travailleur. Une prévention qui peut alors commencer par une surveillance des zones à risques grâce aux informations actualisées fournies par le Ministère des Affaire Étrangères et Santé Publique France, par l’organisation de bilans de santé préalables aux déplacements, ou encore de formations en matière de santé et de sécurité à l’étranger.

Durant son voyage, le travailleur devra aussi pouvoir compter sur le soutien de son entreprise. En cas de situation de crise, celui-ci pourra être en mesure de contacter son employeur, d’accéder à un service d’assistance et de pouvoir être localisé rapidement le cas échéant.

Cependant, il est important de noter que ces politiques de gestion de crise sont l’affaire de professionnels. Ainsi, de nombreuses entreprises n’hésitent pas à faire appel à des tiers pour mettre en place des solutions de gestion de crise efficaces et éprouvées.

Pour aller plus loin : Quel statut pour ses salariés à l’étranger ?

L’assurance : un moyen essentiel de toute politique de gestion de crise

Pour offrir à leurs salariés une parfaite sécurité lors de leurs déplacements professionnels, souscrire un contrat d’assurance suffisamment adapté fait bien évidemment partie des priorités. Couverts pour une ou plusieurs missions à l’étranger, les travailleurs peuvent bénéficier de garanties pouvant inclure :

  • un service assistance ;
  • une garantie rapatriement ;
  • la prise en charge des soins, de l’hospitalisation et des médicaments ;
  • une assurance annulation de vol ;
  • une assurance perte de bagages…

Tant pour l’entreprise que pour l’employé, l’assurance est donc un gage de sécurité indispensable qu’il ne faut pas négliger : son choix suppose la comparaison précise des offres existant sur le marché de l’assurance des salariés expatriés et des voyages professionnels, afin d’allier protection et compétitivité.

En savoir plus : Assistance à l’étranger : quelles garanties ?

Date de publication : 2 Février 2018

Autres articles sur le sujet

Voyages d'affaires : les applis incontournables des grands voyageurs
Tendance bleisure : quelle responsabilité en cas d’accident ?
Le top 10 des espaces de coworking à connaître quand on s’expatrie
Détachement : le statut de détaché
Employeur d’expatriés : quel contrat de travail choisir ?
Complémentaire santé d’entreprise : quelle assurance pour les salariés travaillant à l’étranger ?
Portage salarial à l'international : ce qu'il faut savoir sur les missions à l'étranger
Détacher des salariés en France
Expatriation : le statut d'expatrié
Choisir le statut de votre salarié